Celta Vigo - Real Madrid (1-3), Benzema et le Real ne s’arrêtent plus
Benzema Celta Real Madrid LaLiga
Getty Images
Le Real Madrid a ramené un précieux succès du Celta Vigo ce samedi (3-1). L’inévitable Karim Benzema a encore frappé.

Que ferait le Real Madrid sans son buteur attitré Karim Benzema ? Il ne serait pas exagéré d’avancer qu’il compterait au moins huit points de moins actuellement dans le championnat espagnol et que ses espoirs pour le titre se seraient déjà tous envolés.

Benzema - Kroos, le ticket gagnant

Après son but à la dernière minute contre l’Atlético Madrid et le doublé réussi face à Elche, l’attaquant français a frappé pour la troisième fois consécutive ce samedi lors du déplacement à Bailados, l’antre du Celta Vigo. Toujours aussi inspiré, l’ancien Lyonnais a marqué les deux premiers buts de son équipe avant de signer un "assist", lui permettant d’arracher un succès capital (3-1).

Benzema a mis un doublé, en faisant preuve d’une efficacité maximale, et à chaque fois sur des passes décisives de son serviteur préféré Toni Kroos. A la 20e minute, il a profité d’une offrande lumineuse de l’Allemand à l’entrée de la surface pour contrôler le cuir, se retourner et placer une frappe enroulée du droit. Ensuite, à la 30e, c’est une récupération du champion du monde 2014 dans les pieds d’un adversaire qui a permis au Français de se retrouver en position idéale pour conclure. En force, il a assuré le break.

A 2-0, le Real pensait avoir validé la victoire. Mais le suspense a été relancé à cinq minutes du terme lorsque Santi Mina a redressé les Galiciens. Revenus à 1-2, ces derniers se sont alors mis à croire en un match nul.

L'article continue ci-dessous

Le Real a tremblé vers la fin 

Au retour des vestiaires, le Real a poussé pour pouvoir reprendre son avantage de deux buts et être plus tranquille. Les Merengue n’y sont pas parvenus qu'à la dernière minute du temps additionnel, avec une reprise victorieuse d'Asensio sur un service de... Benzema. Auparavant, les visiteurs ont dû quelque peu trembler. A la 83e, un coup franc d’Iago Aspas, dévié par la tête de Casemiro, a même échoué sur le montant.

Les Merengue avaient pourtant eu les opportunités pour plier le match bien plus tôt. Vinicius Jr a raté le dernier geste à la 66e, alors que Benzema demandait le cuir à deux mètres des buts. Puis à la 79e, c’est le Français qui a raté le coche, en butant sur le gardien adverse (79e). L’angle était cependant trop fermé et il est difficile de lui en tenir rigueur au vu de sa prestation globale. Heureusement que c'était sans conséquence.

Au final, et en se faisant quelques sueurs froides, le Real Madrid a donc assuré la victoire qu’il était venu chercher. En l’emportant, Benzema et ses coéquipiers reviennent provisoirement à trois points du leader, l’Atlético. Le devoir est rempli pour les Castillans avant le break international.