Caen-Marseille 0-1, l’OM renoue (difficilement) avec la victoire
Getty
Au bout d’une longue période de disette, l’OM a repris gout à la victoire en allant battre Caen. Morgan Sanson a signé le seul but de la partie.

21e journée de Ligue 1
Caen-Marseille : 0-1
But :
Sanson (47e)

En chute libre depuis plusieurs semaines, l’Olympique de Marseille est enfin parvenu à rebondir. Les Phocéens ont attendu de rendre visite au 16e au classement, à savoir Caen, pour se relancer et se remettre sur les bons rails. Lors de cette sortie, l’équipe de Garcia n’a pas tout bien fait. Loin s’en faut. Mais, pour une fois, elle a su rester infranchissable derrière, et faire la différence devant sur le seul tir cadré qu’elle a eu. Une réalisation signée Morgan Sanson, deux minutes après le retour des vestiaires (47e).

L’ancien milieu montpélliérain s’est mué en héros, alors qu’il n’était pas dans le onze de départ au coup d’envoi. Il avait fait son entrée à la 25e minute, pour remplacer le capitaine Dimitri Payet, victime d’une béquille. Une entrée imprévue, dont il a su donc tirer profit. A la suite d’un centre de Kevin Strootman, bien décalé par Valère Germain, il a devancé Brice Samba d’une jolie reprise de la tête. 

Le strict minimum pour l’OM

Avant ce but, Marseille n’a rien montré d’intéressant sur le plan offensif. Si on excepte une balle de break vendangée par Florian Thauvin (86e), ce ne fut pas plus reluisant après alors que les visiteurs se sont retrouvés en supériorité numérique à partir de la 51e minute. Frédéric Guilbert s’est vu indiquer le chemin des vestiaires pour un cumul de cartons.  En manque de confiance, les Olympiens se sont surtout attelés à bien défendre, et à réduire les espaces. Une attitude minimaliste, mais qui s’est avérée être payante. Caen n’ayant jamais pu se rapprocher des buts de Steve Mandanda.

L'article continue ci-dessous

Les Malherbistes ont manqué le coche en fin de première période. A la 41e minute, Baysse aurait pu leur offrir l’avantage à la suite d’un corner. La reprise de la tête de l’ancien Bordelais est passée à côté. Puis, peu avant la pause, c’est Doukounté qui a raté l’ouverture du score. Bien servi par Casimir Ninga, il a placé une reprise qui a manqué de conviction et qui fut donc sans danger pour Mandanda.

Avec cette victoire, la première en championnat depuis le 25 novembre dernier, Marseille s’offre de l’air et grappille deux précieuses places au classement pour se retrouver 7e. Même s’il convient de ne pas tirer trop d’enseignements prématurés à la suite de ce timide réveil, il est évident que ce voyage réussi en terre normande a de quoi servir de déclic aux Olympiens. Le coach Rudi Garcia peut aussi souffler, lui dont la position s’est clairement fragilisée dernièrement malgré les démentis de la direction.

 

Commentaires ()