Burnley-Manchester City 0-1, les Citizens s'imposent à l'arraché
Manchester City celebrate 2018-19
Getty Images
Sur le terrain de Burnley, City a eu fort à faire pour prendre l'avantage. Mais, il a fini par dompter la pression et assurer le résultat convoité.

36e journée de Premier League
Burnley-Manchester City : 0-1
But :
Aguero (63e)

Deux journées avant l'épilogue du championnat, Manchester City n'était pas loin ce dimanche d'abandonner deux précieux points dans la course au titre. Une contre-performance que les hommes de Pep Guardiola ont su finalement éviter. Après plus d'une demi-heure de domination stérile, les Eastlands ont fini par parvenir à leurs fins. C'est Sergio Aguero qui les a délivrés sur une tentative en deux temps.

L'article continue ci-dessous

Le meilleur réalisateur du championnat a fait la différence sur une reprise de près, au milieu de plusieurs joueurs adverses. Comme un symbole de ce à quoi aura ressemblé cette partie, à savoir de l'attaque-défense, avec une équipe de City prenant d'assaut son adversaire, mais se heurtant à un mur de jambes dans la surface. Et aussi à un gardien en état de grâce. Tom Heaton avait en effet retardé l'échéance en s'interposant avec des arrêts miraculeux face à Aguero (49e), Laporte (50e) et Bernardo Silva (52e).

Les Citizens privés d'un pénalty

À ces nombreuses tentatives non-converties des visiteurs, on peut aussi ajouter le sauvetage sur la ligne à la 76e par un arrière des Clarets sur une frappe de Gabriel Jesus. Et, il y a aussi eu une alerte à la 66e, avec une occasion neutralisée de la main par Barnes, mais que l'arbitre n'avait pas vu. La VAR n'étant pas encore utilisée dans cette Premier League, l'erreur aurait été lourde de conséquence si City n'avait pas réussi à forcer la décision dans la foulée.

Finalement, les Eastlands auront donc réussi à prendre l'avantage, mais sans parvenir à se détacher, tremblant ainsi jusqu'au coup de sifflet final à l'idée de se faire accrocher. Si dans deux semaines, ils sont de nouveau couronnés champions d'Angleterre, David Silva et ses coéquipiers se souviendront que la visite à Turf Moor a été des plus piégeuses mais qu'ils ont réussi, à force de persévérance et en restant fidèles à leurs principes, à bien la négocier.

City reprend le fauteuil de leader, mais la lutte pour le titre avec Liverpool n'est pas encore terminée. Il reste encore deux journées dans ce championnat et la réception de Leicester la semaine prochaine ne devrait pas être une partie de plaisir pour les Sky Blues. Parce que les Foxes restent sur un brillant succès contre Arsenal (3-0), et aussi parce qu'ils sont dirigés par un manager passé par Liverpool, un certain Brendan Rodgers.

Commentaires ()