Brésil-Venezuela (1-0) - La Seleçao poursuit son sans faute
Brazil-cropped
AFP
Sans Neymar, le Brésil a tout de même pris le meilleur sur le Venezuela dans ces éliminatoires pour la prochaine Coupe du Monde, grâce à Firmino.

Le Brésil a remporté trois victoires en trois matches dans les qualifications pour la Coupe du monde de la CONMEBOL après avoir battu le Venezuela 1-0.

Le Brésil a été frustré par le Venezuela à Sao Paulo, mais le but de Roberto Firmino à la 67e minute s'est avéré suffisant pour la Selecao dans la nuit de vendredi à samedi.

Firmino a fait son apparition à 23 minutes de la fin, en l'absence de Neymar. Le Brésil poursuit ainsi son sans faute et prend la tête du classement avec deux points d'avance sur son rival argentin.

De retour en action après la victoire 4-2 du mois dernier au Pérou, Tite a apporté quatre changements - dont certains ont été imposés - à son onze de départ, avec l'indisponibilité de  Neymar, Casemiro (coronavirus), Philippe Coutinho et Weverton ; Gabriel Jesus, Allan, Everton Ribeiro et Ederson sont entrés.

Le Brésil - qui avait fait match nul 0-0 contre le Venezuela lors de la Copa America l'an dernier - a trouvé le chemin des filets en l'espace de sept minutes mais le juge de ligne a levé son drapeau. Richarlison avait marqué après que le tir raté de Renan Lodi ait été repoussé dans la trajectoire de l'attaquant d'Everton.

Les champions d'Amérique du Sud contrôlent la possession, mais n'ont rien à montrer, luttant pour se créer des occasions franches.

Un Jésus sans marquage ne peut marquer juste après la demi-heure de jeu, mais il a au contraire fait échouer une tentative de Richarlison, qui n'a pu que repousser son tir à bout portant sur le poteau.

L'article continue ci-dessous

Le Venezuela se montre rarement menaçant, même si Yeferson Soteldo slalome dans la surface de réparation et glisse un centre dans les six mètres, mais Marquinhos intervient au dernier moment pour écarter le danger.

Avant la mi-temps, le Brésil a encore une fois le ballon au fond des filets, mais la tentative de Douglas Luiz est annulée pour une faute sur le gardien vénézuélien Wuilker Farinez.

Après un examen de la VAR pour une main potentielle, le Brésil a finalement brisé la résistance du Venezuela 13 minutes plus tard, lorsque le ballon a été donné à Firmino, qui n'a pas commis d'erreur à bout portant.