Borussia Dortmund-Bayern Munich 3-2, le Borussia renverse le Bayern et prend son envol
Dernière mise à jour
Bien que mené deux fois au score, le Borussia a dominé le Bayern lors du "Klassiker". L'équipe de Favre relègue son rival à 7 longueurs au classement.

11e journée de la Bundesliga
Borussia Dortmund-Bayern Munich : 3-2
Buts :
Reus (49e s.p., 67e), Alcacer (67e); Lewandowski (26e, 53e)

La passation de pouvoir dans le championnat allemand s'est-elle opérée ce samedi au Signal Iduna Park ? Il est tenant de le penser que oui au vu de l'écart qui existe désormais au classement entre le leader et vainqueur du jour, le Borussia Dortmund, et son rival de Bayern Munich (sept points). Déjà en position confortable avant la rencontre, l'équipe de Favre se trouve désormais sur un nuage et il sera très compliquer de l'en déloger.

Cela faisait longtemps que le "Die Klassiker" n'avait pas comporté autant d'enjeux. On pouvait de fait craindre pour le spectacle, mais au final le caractère spécial de cette empoignade n'a en rien nui au jeu proposé. Au contraire ; les deux équipes ont produit un football très attrayant, visant avant tout la victoire. Une attitude positive qui a peut-être causé la perte des Bavarois. Ces derniers ont eu deux fois l'avantage à la marque, mais ils sortent finalement bredouille de cette confrontation.

Robert Lewandowski avait montré la voie à suivre aux visiteurs en scorant par deux fois. À la 26e minute, il a fait la différence d'une tête plongeante à la suite d'un centre de Serge Gnabry. Puis, à la 53e, il s'est retrouvé à la conclusion d'un remarquable mouvement collectif de son équipe. Ça faisait 2-1 et on voyait alors mal comment le Bayern pouvait trébucher, surtout que l'équipe de Niko Kovac a repris l'avantage à peine quatre minutes après l'égalisation de Marco Reus sur pénalty. Par ailleurs, des opportunités énormes vendangées par Reus (59e) et Sancho (62e), seuls face aux buts, ont laissé croire que le BVB était dans un mauvais jour et que la réussite qui l'a accompagné depuis le début de la saison a choisi de l'abandonner au plus mauvais moment.

L'article continue ci-dessous

Le Borussia n'a jamais douté

Mais, l'équipe de Favre a su, à force de pousser, revenir au score dans un premier temps et ensuite assurer la victoire. À la 67e minute, Marco Reus, pourtant maladroit sur ses tentatives initiales, a réussi le geste parfait dans la surface sur un service de Lukasz Piszczek. Une reprise de volée en pleine course, avec un ballon finissant au ras du poteau droit de Neuer. Alors qu'il avait été quasi parfait jusqu'à cette action, stoppant notamment une énorme occasion du même Reus à la 10e puis celle de Sancho à la 14e, le gardien international allemand n'a pu que s'incliner.

À 2-2, la confiance a abandonné le camp bavarois. Devenu fébriles sur chaque offensive adverse et en particulier sur les contres, les Munichois ont cédé une troisième fois à la 73e. À la suite d'un ballon perdu par Ribéry, une relance parfaite de Sancho, suivi d'un amour de passe en profondeur d'Alex Witsel, a été profitable à Paco Alcacer. Tranquillement et avec le sang-froid propre aux plus grands buteurs, l'Espagnol est allé fixer Neuer et offrir l'avantage à son équipe. Un avantage resté de mise jusqu'au bout, malgré une ultime frayeur dans les arrêts de jeu avec un but de Lewandowski refusé pour cause d'hors-jeu. Pour la première fois depuis l'ère Tuchel, le Borussia Dortmund prend la mesure de son ennemi juré. Même si la saison reste encore longue, ce succès a tout l'air d'être un tournant dans la course au titre de champion outre-Rhin. 

Commentaires ()