Bordeaux-PSG (0-1) : Service minimum pour le PSG
Icardi Costil Bordeaux-PSG
Getty Images
Sérieux sans être génial, le PSG s'est imposé sur la plus petite des marges à Bordeaux.

Sans Kean (Covid), Mbappé (suspendu) et les nombreux blessés (Bernat, Di Maria, Florenzi, Neymar, Verratti), il était évident que ce PSG n'allait pas être flamboyant.

Sarabia était partout

Mais les hommes de Pochettino se sont montrés sérieux et appliqués à l'image de Sarabia, incontestablement le meilleur parisien ce soir.

A la 17e minute, l'Espagnol se procurait la première grosse occasion du match. A la réception d'un centre en retrait de Draxler (qui a retrouvé des couleurs depuis la nomination de Pochettino, Sarabia tentait sa chance mais sa frappe était repoussée du pied par Costil, le portier bordelais.

Mais trois minutes plus tard, Costil ne pouvait rien face à la hargne de Sarabia. L'Espagnol jaillissait au premier poteau pour récupérer un centre de Gueye et trompait Costil d'un tir croisé du gauche.

Omniprésent, Sarabia était même parfois trop fougueux à l'image de son carton jaune récolté à la 40e pour contestation. Mais deux minutes plus tard, d'un superbe extérieur du pied gauche il envoyait Icardi droit au but. L'Argentin tentait une talonnade mais Costil ne tombait pas dans le piège.

Navas décisif

En deuxième période, le PSG baissait de pied et on voyait surtout les Bordelais qui se procuraient plusieurs occasions.

La première dès la 47e minute avec un corner tiré par Kalu qui trompait Marquinhos et Kurzawa. Mais Keylor Navas, toujours aussi vigileant, s'interposait avec brio devant Hwang Ui-jo.

L'article continue ci-dessous

C'était ensuite au tour d'un ex-joueur du PSG de se mettre en évidence : Hatem Ben Arfa. Encore laissé sur le banc au coup d'envoi par Jean-Louis Gasset, « HBA » faisait son entrée en jeu à la 65e minute et quatre minute plus tard, lancé en profondeur par Adli, il tirait au but mais sa frappe passait de peu à côté.

Et dans les arrêts de jeu, c'était le vétéran Jimmy Briand qui faisait passer un frisson dans la défense parisienne. Mais le PSG possède une muraille qui s'appelle Keylor Navas et le Costaricien se détendait de tout son long pour repousser la tête de l'attaquant bordelais.  

Le PSG reste dans le sillage de Lille

Au final, le PSG ne retiendra de ce match que les trois points de la victoire. Mais qu'ils sont précieux ! Car Lille, le leader, maintien un rythme infernal en tête de la Ligue 1. Victorieux 2-0 de l'OM, le LOSC compte 62 points devant le PSG (60) et Lyon (59). La lutte pour le titre est plus que jamais serrée.