Bordeaux-PSG (2-3) - Le PSG enchaîne à Bordeaux
Bordeaux PSG 06112021
Getty
Malgré une fin de match non maîtrisée, le PSG a enchaîné une nouvelle victoire sur la pelouse de Bordeaux grâce à Neymar et Mbappé (2-3).

Le Paris Saint-Germain poursuit son parcours en tête de la Ligue 1. Largement leaders, les hommes de Mauricio Pochettino l'ont emporté sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, histoire de terminer sur une belle note positive avant la trêve internationale.

Ce sont pourtant les Girondins qui tiennent le ballon dans une entame de match une nouvelle fois compliquée pour les joueurs de la capitale. Malgré cela, Navas n'est guère mis en danger, jusqu'à cette tentative d'Elis au quart d'heure de jeu.

Mais Paris possède dans ses rangs des joueurs de grand talent, à commencer par un Neymar qui monte en puissance depuis quelques matchs. Et sur l'une des premières offensives des Rouge et Bleu, le Brésilien se joue de Kwateng pour marquer au premier poteau de Benoît Costil (0-1, 26e).

Un coup dur pour les Bordelais, qui s'arrêtent alors progressivement de jouer, laissant la maîtrise aux visiteurs. Et c'est encore une fois Neymar qui fait le break juste avant la pause, après un une-deux parfait avec Mbappé (0-2, 43e).

Le suspense est déjà largement réduit à la mi-temps, et Paris continue de dominer au retour des vestiaires, au fil des espaces laissés par Bordeaux. Plutôt en vue côté girondin, Adli s'essaie de loin, forçant Navas à l'arrêt près de son poteau.

L'article continue ci-dessous

Costil est lui aussi décisif devant un Neymar venu tenter sa chance en angle fermé, et c'est finalement Kylian Mbappé qui vient plier l'affaire. Une longue passe d'Herrera plein axe casse toute la défense adverse pour envoyer Wijnaldum défier le portier bordelais, avant de finalement décaler l'attaquant français, qui n'a plus qu'à pousser le cuir dans le but vide (0-3, 62e).

Les locaux tentent tout de même de se révolter quelque peu, mais Elis ne cadre pas, alors que l'entrant Oudin est contré par Marquinhos. Un réveil finalement récompensé par un but d'Elis sur un bon service d'Adli, provoquant la colère de Mauricio Pochettino (1-3, 79e). Il faut même une horizontale de Keylor Navas devant Oudin pour éviter davantage de sueurs froides à un PSG qui cède encore dans le temps additionnel après un une-deux entre Briand et Niang, qui ouvre son compteur but sous ses nouvelles couleurs (2-3, 90e+1).

Le club de la capitale reprend dix points d'avance en tête du championnat, en attendant les résultats de Nice et Marseille, dimanche.