Bordeaux-Metz (1-2) - Metz renverse les Girondins
Koscielny Kouyaté Bordeaux Metz 27022020
Getty
Surpris au quart d'heure de jeu, Metz continue de surprendre grâce à une très belle deuxième période pour renverser le match (1-2).

Rapidement devant au score, Bordeaux a ensuite souffert et finalement concédé la défaite face à une équipe de Metz qui se rêve un destin européen la saison prochaine, eux qui continuent de surprendre tout leur monde cette saison.

Mieux dans l'entame du match, les hommes de Jean-Louis Gasset se procurent les premières situations, mais manquent encore quelque peu de justesse. Ils vont pourtant ouvrir le score au terme d'une action légèrement confuse.

Samuel Kalu est à l'origine et joue pour Hwang. Le ballon revient sur Sabaly, dont le centre trouve Kalu, qui trouve la faille avec réussite à l'aide du poteau d'ou Oukidja battu sur le coup (1-0, 14e).

Les Bordelais dominent malgré l'absence d'Hatem Ben Arfa, et en face Metz tente sa chance en contre, mais Costil est décisif sur un tir croisé de Lamine Gueye. De quoi lancer les Grenats dans ce match, ces derniers montant progressivement en puissance avant la pause, sans parvenir à mettre le feu sur la cage d'un Costil davantage sollicité après le repos.

Costil longtemps décisif, mais finalement impuissant

Le portier international français doit d'abord sortir une parade devant Delaine dès les premières minutes de la seconde période, avant de s'interposer magnifiquement devant l'autre latéral messin, Centonze, quelques minutes plus tard.

L'article continue ci-dessous

Kalu rate de son côté le doublé sur la seule véritable opportunité de Bordeaux après la pause, mais Metz augmente peu à peu le niveau et pousse pour revenir. Et vont y parvenir grâce à Thomas Delaine, qui concrétise la main-mise des siens sur le jeu d'une belle frappe du droit à l'entrée de la surface, là aussi en poteau rentrant (1-1, 72e).

Metz tente de maintenir son effort pour aller l'emporter au Matmut Atlantique et poursuivre son incroyable saison. La tête au second poteau de Vagner Dias sur un superbe service d'un Farid Boulaya une nouvelle fois impressionnant n'est pas cadrée et les Messins laissent là l'occasion de prendre les devants en toute fin de match.

Ce n'est que partie remise, puisque sur la toute dernière action du match et alors que Bordeaux sortait enfin la tête de l'eau, Metz va faire une nouvelle fois la différence en contre : passe en profondeur de Boulaya, décalage d'Ambrose et finition de près de Vagner Dias, cette fois récompensé (1-2, 90e+2). Les Grenats s'emparent de la cinquième place de la Ligue 1.