Blackpool-Arsenal 0-3, les Gunners passent sans encombres
Getty Images
Arsenal n'a pas eu à forcer son talent pour se défaire de Blackpool lors de son match des 32es de finale de la FA Cup.

1/32e de finale de Coupe d'Angleterre
Blackpool-Arsenal : 0-3
Buts :
Willock (11e, 37e), Iwobi (82e)

Tout comme les autres ténors de la Premier League, Arsenal a rempli sa mission à l'occasion de son match des 32es de finale de la Coupe d'Angleterre. En déplacement à Blackpool, une équipe de League One (D3 anglaise), les hommes d'Unai Emery ont assuré la qualification sans jamais trembler. Les principaux cadres des Gunners ayant été mis au repos pour ce rendez-vous, le grand bonhomme de la partie a été le jeune Joseph Willock.

L'article continue ci-dessous

Âgé de 19 ans seulement, Willock a parfaitement saisi l'occasion de se faire remarquer que lui a offert son entraineur. Titularisé en soutien d'un autre jeune, en l'occurrence Edward Nketiah, il ne lui a fallu que 11 minutes de jeu pour trouver le chemin des filets. À la suite d'un coup franc repoussé par le gardien adverse, il a été le plus prompt à reprendre de la tête et mettre les siens sur la voie du succès. Mis en confiance par cette réalisation, Willock a remis ça à huit minutes de la pause. Il a cueilli avec succès un ballon trainant au second poteau après un centre à mi-hauteur de Jenkinson. Deux buts sur deux tirs, l'efficacité du néophyte était maximale.

A 0-2, et malgré un état de pelouse lamentable, les visiteurs ont continué à pousser et mettre la pression sur leurs opposants. Le deuxième acte du match les a vus poursuivre leurs assauts jusqu'à réussir à corser l'addition. Alew Iwobi a parachevé le succès des siens à la 82e, en profitant d'un nouveau ballon mal capté par le portier de Blackpool suite à un tir croisé d'Aaron Ramsey. Entré comme remplaçant quelques minutes auparavant, le Français Alexandre Lacazette a contribué à ce but, en créant le déséquilibre balle au pied à l'entrée de la surface.

Au final, il n'y a donc pas eu photo dans cette partie. Arsenal l'emportait aisément, et assurait sa place en 16es de finale. Emery, qui découvrait à l'occasion la doyenne des compétitions des clubs, peut être satisfait, d'autant plus que ses tauliers ont pu tous se reposer et qu'il n'y a pas eu de bobos enregistrés parmi ceux qui ont été alignés. 

Commentaires ()