Bayern-Werder Brême 1-0, le Bayern gagne dans la douleur
Niklas Süle FC Bayern Bremen 2019
getty Images
Le Bayern a été tout près de se faire accrocher face à Werder ce samedi. Les Munichois peuvent remercier Nicklas Sule, auteur du seul but du match.

30e journée de la Bundesliga
Bayern-Werder Brême : 1-0
But :
Sule (75e)

Il y a des succès qui, même obtenus au forceps, sont plus précieux que d'autres, et celui récolté ce samedi par le Bayern aux dépens du Werder, dans un classique du championnat allemand (106e du nom), en fait assurément partie. À quatre journées de la fin de la saison, le champion d'Allemagne aurait pu concéder un nul lourd de conséquences, mais il a réussi au final à assurer l'essentiel. Manuel Neuer et consorts portent provisoirement à quatre points leur avance sur Dortmund.

L'article continue ci-dessous

Face au septième du classement, les Bavarois ont dominé les débats, même outrageusement comme l'illustre leur taux de possession au coup de sifflet final (65%) ou encore le nombre de tirs tentés 28. Mais, les filets des visiteurs n'ont tremblé qu'à une seule reprise. Et il a fallu attendre la 75e minute de la rencontre pour assister à l'ouverture du score.

Niko Kovac, le coach du Bayern, avait aligné une équipe très offensive avec le duo Lewandowski-Muller aux avant-postes, et qui fut épaulé par Gnabry et Coman sur les flancs dans un schéma en 4-4-2. Mais, paradoxalement, c'est des pieds d'un défenseur qu'est venu la délivrance. Nicklas Sule a réussi là où tous ses coéquipiers ont échoué, en trompant l'excellent Pavlenka sur un tir légèrement dévié de l'extérieur de la surface. Le Werder a donc fini par craquer, mais cela parraissait inévitable, à partir du moment où cette formation s'est retrouvée à dix. Veljkovic a été expulsé à la 58e pour un coup de coude sur un adversaire.

Cette seule réalisation a donc suffi au bonheur du Bayern, sachant que le goal-average ne devrait pas être un souci en cas d'égalité avec le Borussia au soir de la 34e journée. Face à un adversaire d'un autre standing, les Munichois auraient cependant regretté leur manque d'efficacité et les nombreuses tentatives non converties. Et il y en a eu une demi-douzaine au moins. Pavlenka en a stoppé deux devant Lewandowski (56e) et Alaba (70e), et en a aussi vu passer cinq près du cadre : Gnabry (52e), Lewandowski (70e, 85e), Muller (70e) et Goretzka (90e).