Bayern-Stuttgart (4-0) - En infériorité numérique, le Bayern roule sur Stuttgart
bayern0321
Getty Images
Véritable démonstration de la part du Bayern Munich, qui a écrasé le Vfb Stuttgart malgré l'expulsion rapide l'Alphonso Davies.

Très vite réduit à dix, le Bayern n'a pourtant eu aucun mal à faire voler Stuttgart en éclats en l'espace d'une mi-temps. La question demeure : existe-t-il une équipe capable de résister à ce rouleau compresseur ?

Une rencontre qui aurait pourtant pu mal tourner pour les Bavarois après une grosse dizaine de minutes lorsqu'Alphonso Davies a vu l'arbitre de la rencontre lui infliger un carton rouge après avoir fait appel à la VAR pour une vilaine faute sur Endo.

Lewandowski continue de marcher sur l'eau

Le temps pour Neuer de sauver son équipe devant Sosa et la machine Lewandowski s'est mise en route pour porter les siens avec un triplé parfait (pied droit, tête, pied gauche). Le Polonais profite d'abord d'un énorme travail de Gnabry pour ouvrir le score (1-0, 18e), avant de voir l'international allemand doubler la mise presque dans la foulée après une belle action collective (2-0, 22e).

Le Bayern déroule et tue définitivement le match une minute plus tard : centre d'un excellent Thomas Müller pour une tête imparable de Lewandowski (3-0, 23e). Le Polonais s'offre enfin un troisième but grâce à une percée de Leroy Sané (4-0, 39e). Son 35e but de la saison déjà, soit plus que cinq de moins que le record absolu sur une saison, détenu par Gerd Müller et ses 40 unités en 34 journées. Il reste huit matchs à Lewy pour l'effacer des tablettes.

L'article continue ci-dessous

La seconde période n'est qu'une formalité pour des Bavarois qui vont d'abord laisser venir Stuttgart sans guère se mettre en danger, si ce n'est peut-être sur cette tête de Kalajdzic, bloquée par Neuer.

Bien servi par Pavard et alors que Müller s'était effacé, Lewandowski rate même une énorme opportunité en envoyant le ballon au-dessus, seul au second poteau avant de céder sa place à Choupo-Moting quelques instants plus tard.

Sané et Müller continuent de menacer à plusieurs reprises sur le but de Stuttgart tout comme Kingsley Coman, mais aucun but ne sera finalement inscrit en seconde période. Les hommes d'Hansi Flick reprennent quatre points d'avance sur Leipzig, qu'ils défieront après la trêve dans un match qui s'annonce décisif dans la quête d'un neuvième titre consécutif.