Barça-Real Madrid 1-3, Ronaldo et le Real punissent le Barça
Dernière mise à jour
Le Real a remporté dimanche soir la première manche du duel contre le Barça en Supercoupe. Ronaldo et Asensio ont fait plier les Catalans.

Supercoupe d'Espagne - match aller
Barcelone-Real Madrid : 1-3
Buts :
Messi (76e); Piqué (50e csc), C. Ronaldo (80e), Asensio (90e)

Pour son premier Clasico sans Neymar, le Barça a manqué à ses devoirs ce dimanche. Au Nou Camp, l'équipe catalane a livré une prestation moyenne et c'est logiquement qu'elle a dû baisser pavillon face à son grand rival. Pourtant, les hommes de Valverde avaient fait le plus dur en revenant à 1-1 en fin de match. Malheureusement pour eux, Cristiano Ronaldo, très motivé après avoir débuté comme remplaçant, est passé par là. Le talentueux Asensio s'est ensuite chargé d'enfoncer le clou.

Cristiano Ronaldo : "Je ne veux pas jouer dans l'axe"

Opposés il y a deux semaines à l'occasion de l'International Champions Cup, les deux rivaux espagnols se sont donc retrouvés pour un nouveau face-à-face. Malgré l'avantage du terrain, le Barça n'a pas été capable de reproduire la même prestation qu'aux Etats-Unis. Cette fois, les Catalans se sont heurtés à une défense beaucoup mieux organisée et ce n'est qu'après avoir encaissé un but qu'ils se sont mis à pousser aux avant-postes. 

Le sursaut furtif des Barcelonais

Luis Suarez a été le premier à inquiéter Keylor Navas (59e). C'était juste après que Gerard Piqué ait malencontreusement trompé son propre gardien en dégageant dans la mauvaise direction (50e, 0-1). Sergio Busquets a aussi eu une balle de 1-1 face à des buts grands ouverts (74e) mais il a manqué le cadre. Pour recoller au score, les Barcelonais ont cependant eu besoin d'un pénalty. Toujours aussi rusé lorsqu'il s'agit d'obtenir ce précieux coup de pied dans la surface, Suarez s'est laisser tomber après un contact avec Navas. Messi s'est chargé de transformer la sentence avec succès, confortant son statut de meilleur buteur de l'histoire du Claisco.

Ronaldo risque cinq matches de suspension

Orphelin de Neymar, Messi n'a pas été beaucoup en vue avant ce but. La Pulga a eu du mal à se libérer du marquage qui lui a été imposé. La première fois où il était en position de scorer c'était à la 53e, sur une passe latérale, mais il a été trop court pour reprendre. Juste avant le pénalty, l'Argentin a eu sa meilleure opportunité avec un tir plein axe que Navas a habilement repoussé.

L'article continue ci-dessous

Ronaldo, l'éclair puis l'éclipse

Pour le quintuple Ballon d'Or, et en dépit du but marqué, ce match est à oublier. Et pour Ronaldo ? La star portugaise n'a pas débuté la partie. Et, elle ne l'a pas finie non plus. A dix minutes de la fin, elle a récolté un deuxième avertissement pour une simulation qui n'en était pas vraiment une. Mais, entre-temps, CR7 a fait parler la poudre. Après avoir manqué le break à la 71e d'un ciseau retourné, il ne s'est pas raté lorsqu'il a eu à enrouler une frappe à l'entrée de la surface. Un geste parfaitement exécuté et qui faisait suite à un crochet subtil sur Gerard Piqué. 

C'était le but de la victoire, mais il y en a eu un autre après. À quelques minutes de la fin (90e), et dans un style presque identique à celui de son coéquipier lusitanien, Marco Asensio, lui aussi entré comme remplaçant, trouvait à son tour la faille. Le jeune espagnol brille toujours lorsqu'il entame une nouvelle compétition avec le Real. Il n'a donc pas dérogé à ses habitudes. Grâce à lui, et à Ronaldo, le Real est bien parti pour s'adjuger cette Supercoupe.

Commentaires ()