Atlético - Real (1-0), un Real bis cède face à son voisin
Atlético vs. Real Madrid
Getty Images
Assuré du titre de champion depuis la semaine dernière, le Real, avec une équipe remaniée, s’est incliné dans le derby contre l’Atlético (0-1).

Dès la sortie qui suivait son match de consécration, le Real Madrid s’est incliné. Mais, le revers essuyé ne risque pas de froisser les Merengue. Même si c’était l’Atlético en face, le champion d’Espagne n’avait pas la tête à se surpasser lors de cette opposition sans enjeu.

Un derby sans saveur

Les futurs finalistes de la Ligue des Champions n’ont pas fait de cette rencontre une priorité. Et c’était perceptible dès la lecture de la feuille du match. Carlo Ancelotti a fait reposer la majorité de ses titulaires habituels. Seuls Casemiro et Militao étaient présents au coup d’envoi, mercredi dernier contre Manchester City.

Bien sûr, dans ce contexte-là, il ne fallait pas s’attendre à une grosse empoignade. Au Wanda Metrpolitano, les Castillans ont fait presque office de sparring-partner pour leur rival. Un visage que les concurrents de l’Atlético pour une qualification en C1 vont certainement le leur reprocher.

L'article continue ci-dessous

Valverde, seul Merengue à se signaler

En 90 minutes de jeu, les visiteurs ne se sont créé que trois opportunités dignes d’être mentionnées. Et c’était des frappes de l’extérieur de la surface de Valverde (67e, 70e et 84e). L’Uruguayen était le seul à se mettre en avant, tandis que Luka Jovic et Marco Asensio ont manqué l’occasion de se montrer aux avant-postes. C’était le moment où jamais pour eux pourtant, car ce n’est pas tous les soirs que Karim Benzema restera assis sur le banc tout le long du match.

Offensivement, le Real a donc péché. Mais, son adversaire du jour n’a pas été beaucoup plus performant dans ce domaine. Les Colchoneros n’ont réussi à faire la différence que sur pénalty. A la 40e minute de jeu, et après une faute de Militao dans la surface, Yannick Ferreira-Carrasco a ouvert le score. Le Belge a débloqué la situation et en seconde période il aurait pu s’offrir un doublé, si le poteau n’avait pas repoussé sa tentative (82e).

L’équipe de Simeone n’aura pas à regretter cette tentative. Elle a rempli son objectif en glanant le succès qu’elle convoitait. Elle domine son ennemi juré et s’offre en prime une belle option sur la 4e place du classement. Griezmann et consorts ont désormais 6 points d’avance sur la 5e place à trois journées de la fin.