Arsenal-Manchester City 0-2, ça commence mal pour les Gunners
Dernière mise à jour
Pour sa première sortie en Premier League cette saison, Arsenal s'est incliné face à Manchester City (0-2).

Face à une formation de Manchester City supérieure à tous les niveaux, les Gunners se sont logiquement inclinés ce dimanche pour leur première sortie en Premier League de la saison.

On attendait beaucoup, peut-être trop de cette nouvelle mouture d'Arsenal pour lancer l'après Wenger avec Unai Emery aux commandes et une attaque très riche. Mais c'est surtout la défense qui s'est illustrée et pas de la meilleure des manières face notamment à un Riyad Mahrez déchaîné.

Dès le quart d'heure de jeu, City profite de son bon début de match pour verser le premier sang. Alimenté sur le flanc gauche par Benjamin Mendy, Raheem Sterling repique dans  l'axe, gagne son duel avec Guendouzi avant de tromper Cech pour le 1-0. Arsenal est sonné, City est lancé. Ce premier test de la saison ne semble pas vouloir réussir aux hommes d'Emery.

Arsenal est fébrile. Cech, qui s'est montré plusieurs fois décisif, a mal négocié un service en retrait de Guendouzi, manque sa relance du pied gauche, et s'avère tout proche de marquer contre son camp. Et à quelques encablures du repos, Mahrez se joue avec une grande facilité de Lichtsteiner et décoche une tentative qui rase le poteau londonien. la pause est atteinte sur ces entrefaites où l'on constate que la domination mancunienne ne peut être démentie par des locaux mal dans leur peau.

Au retour des vestiaires et sur un service d' Aubameyang, Lacazette contrôle et tire du droits ans accrocher le cadre d'Ederson. Les Gunners cherchent le feu sacré. Mais c'est Manchester City qui s'envole peu après l'heure de jeu (64e), quand Mendy combine avec Sterling pour servir en retrait Bernardo Silva dont la reprise sans contrôle du gauche est parfaite. 2-0, le score final dans cette rencontre.

En fin de match, Aubameyang et Ozil verront leurs buts être refusés pour des hors-jeux, mais cette équipe d'Arsenal ne s'est tout simplement pas montrée à la hauteur du défi et du pressing constant des hommes de Guardiola. La bonne nouvelle, c'est qu'il reste du temps à Unai Emery pour peaufiner ses réglages.

L'article continue ci-dessous

 

 

 

Commentaires ()