L'OM muet, l'OL se relance
Lyon-Troyes Angers-Marseille
Getty Images
Fortunes diverses pour les deux Olympiques. Alors que l'OM a eu beaucoup de mal à Angers, Lyon est revenu de loin contre Troyes.

Marseille, tombeur de Rennes dimanche à domicile (2-0), restait, avant cette rencontre, sur trois succès de rang en Championnat et occupait la 2e place au classement, à cinq longueurs du leader parisien. Les Olympiens esperaient enchaîner et poursuivre leur entame de campagne impressionnante à Angers.

Mais les locaux ne l'entendaient pas de cette oreille. Et au terme d'une première période timorée,les Phocéens, qui n'arrivaient pas à mettre en place leur jeu si intéressant constaté ces dernières semaines, rentraient aux vestiaires sans avoir fait la différence. 

Les recrues olympiennes, si prolifiques depuis le début de l'exercice, restaient muettes. Bernardoni s'employait face aux velléités phocéenne et notamment devant Dieng à 7 minutes de la fin. En face, Billal Brahimi a menacé à plusieurs reprises les cages marseillaises en fin de match. Mais le tableau de marque n'allait pas être altéré dans cette partie. 0-0, coup d'arrêt pour l'OM.

L'OL se relance face à Troyes

Après quatre matches sans défaite et trois succès de rang toutes compétitions confondues, Lyon est retombé dans ses travers dimanche, au bout du temps additionnel au Parc des Princes (2-1).

L'article continue ci-dessous

L'OL accueillait Troyes pour espérer se relancer, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu. Mama Balde testait les reflexes d'Anthony Lopes dès la troisième minute, mais le portier rhodanien s'avérait inspiré. L'OL rétorquait et une reprise de Slimani détournée par Jimmy Giraudon à la 9e minute. Mais ce sont bien les Troyens qui allaient ouvrir le score en fin de première période

Sur un centre venu de la droite, Mama Baldé alimentait Xavier Chavalerin, qui exécutait une demi-volée gagnante du pied gauche qui trompait enfin Lopes. Les Lyonnais, eux, restaient inefficaces. 

Jusqu'au début de la seconde période où Shaqiri sonnait la révolte. L'international suisse réussissait une frappe pied gauche lucarne opposée qui faisait mouche. Emerson permettait à l'OL de passer devant à 20 minutes du terme d'une frappe pied droit qui passait à droite de Gauthier Gallon. Paqueta aggravait le score en fin de match d'un tir croisé du droit.  3-1, score final, l'OL se relance après son revers parisien.