Allemagne-Suède 2-1, Kroos maintient l'Allemagne en vie
Dernière mise à jour
Longtemps accrochée par une solide équipe de la Suède, l'Allemagne a arraché la victoire sur le fil. Un coup franc de Toni Kroos à la 95e l'a ravivée.

Allemagne-Suède : 2-1
Buts
: Reus (48e), Kroos (95e); Toivonen (82e)

L'Allemagne n'est pas encore éliminée de la Coupe du Monde. Battu lors du premier match face au Mexique et longtemps accrochée lors de sa seconde sortie face à la Suède, le champion du monde en titre a refait surface in-extremis. Dans les derniers instants de la partie, un superbe coup franc de Toni Kroos a permis à la Mannschaft de s'assurer la victoire et revenir même à la hauteur de son adversaire du jour. Une délivrance énorme pour une équipe qui s'est longtemps vue sur le chemin du retour, mais qui a quand même affiché un remarquable mental. Bien que difficile à arracher, le succès obtenu était donc on ne peut plus mérité. 

Un pénalty oublié pour la Suède

L'Allemagne n'a pu souffler que vers la fin. Pourtant son entame du match était très encourageante et a laissé augurer une soirée assez paisible. Après un quart d'heure du jeu, il y avait 93% de possession en faveur de la Mannschaft, et Marco Reus, qui avait été aligné à la place de Mesut Ozil, s'est créé une occasion d'entrée. Néanmoins, cette mainmise dans le jeu ne s'est pas concrétisée au tableau d'affichage. Muller et ses coéquipiers ont acculé les Scandinaves dans le dernier tiers du terrain mais sans réussir à scorer. Durant le reste de la première période, ils ne se sont d'ailleurs créés qu'une seule tentative dangereuse : une double occasion de Gundogan et de Muller et que Robin Olsen a parfaitement neutralisée.

L'Allemagne n'a pas su scorer et elle aurait aussi pu se faire surprendre derrière. Comme face au Mexique, elle s'est exposée à des attaques rapides de son adversaire. Il y en a eu à la 13e qui a été sans conséquence avec un face à face de Neuer remporté contre Berg. Mais, cette action avait été précédée par une faute de Boateng, qui aurait pu (ou dû) déboucher sur un pénalty. Curieusement, l'arbitre n'a pas même souhaité avoir recours au VAR. Les Suédois ne se sont pas découragés pour autant. À la 32e minute, ils ont eu une nouvelle occasion de faire mal et celle-là ils l'ont bien saisie.

À la suite d'un ballon perdu par Toni Kroos, Claeson délivrait un centre dans la surface pour Ola Toivonen. En Ligue 1, ce dernier n'aurait peut-être pas exploité cette offrande. Mais, avec le maillot de sa sélection sur le dos, le Toulousain a réussi un geste de grand attaquant : un contrôle en pleine course suivi d'un tir en pivot. Légèrement avancé, Neuer en a été lobé. Alors qu'elle était obligée de l'emporter pour se relancer dans la course à la qualification, l'Allemagne s'est donc retrouvée avec un retard d'un but. Elle était dos au mur, et elle aurait même pu se retrouver définitivement à terre si Hector (43e) n'était pas intervenu avec succès sur une occasion de Claeson (43e) ou si Neuer n'avait pas détourné une tête de Berg (45e).

L'article continue ci-dessous

L'Allemagne a pourtant fini à dix

En seconde mi-temps, et comme c'était prévisible, la Mannschaft s'est ruée vers l'attaque dans l'espoir de renverser la vapeur. Low faisait entrer un attaquant supplémentaire en incorporant Mario Gomez. Un changement qui a immédiatement porté ses fruits puisqu'à la 48e, Marco Reus égalisait sur un service de l'attaquant de Stuttgart. 1-1, l'Allemagne se redressait et il lui restait encore suffisamment de temps pour mettre un second. Néanmoins, contre des Suédois regroupés tous en défense, ce deuxième but s'est longtemps refusé à eux. Hector (57e), Werner (81e et 92e) et Gomez (88e) ont tous cru assurer le salut, mais Olsen ou le manque de réussite s'y sont opposés.

On se dirigeait vers ce nul d'un but partout, et l'expulsion de Jérome Boateng (82e) a même donné le sentiment que les Allemands ne s'en sortaient pas si mal finalement, mais c'était mal connaitre le caractère de ces joueurs. Croyant jusqu'au bout à la victoire, ils ont fini par parvenir à leurs fins. A la 95e minute, et sur la toute dernière occasion, la Mannschaft scorait ce deuxième but. Toni Kroos transformait superbement un coup franc excentré pour relancer les siens et raviver toute une nation. Quel culot, mais il fallait bien cela pour remettre sa nation en selle dans cette Coupe du Monde après tant de souffrance. 

Commentaires ()