Comme Franck Ribéry, ces stars ont poussé des coups de gueule mémorables

Commentaires()
Getty/Goal
A l'image du Français, de nombreuses personnalités du monde du football ont poussé des coups de gueule mémorables ces dernières années.

  1. Getty Images

    #1 Franck Ribéry

    Franck Ribéry a répondu à la journaliste Audrey Pulvar, qui l'avait jugé en commentant sa photo devant une entrecote dorée dans le restaurant du fameux chef Salt Bae, dont de nombreux footballeurs sont friands.
  2. (C)Getty Images

    #2 José Mourinho

    "Je pense qu'il fait partie de ces gens qui sont des voyeurs. Il aime regarder les autres".

    "Il y a des gars qui, quand ils sont chez eux, ont un grand télescope pour voir ce qui se passe dans d'autres familles".

    "Il parle, parle, parle de Chelsea".

    Voilà comment le Special One avait "incendié" Arsène Wenger avant un derby londonien.

  3. Getty

    #3 Zlatan Ibrahimovic

    "Je ne t'ai pas blessé exprès et tu le sais bien. Si tu m'accuses à nouveau, je te briserai les deux jambes et là ce sera fait exprès".

    Zlatan Ibrahimovic a réagi de cette façon à l'affirmation de Rafael van der Vaart, qui avait lâché qu'il l'avait délibérément blessé son coéquipier de l'Ajax.

  4. Getty Images

    #4 Eric Cantona

    "Deschamps s'en sort parce qu'il donne toujours tout à 100%, mais il ne sera jamais qu'un porteur d'eau. Vous pouvez trouver des joueurs comme lui à chaque coin de rue".

    Eric Cantona n'a jamais vraiment apprécié Dider Deschamps, mais le sélectionneur des champions du monde a eu l'occasion de répondre à ses multiples provocations.
     

  5. Getty

    #5 Aurelio De Laurentiis

    "S'ils veulent aller en Angleterre, ils le feront au final. Mais ils doivent comprendre une chose : les Anglais vivent mal, mangent mal et leurs femmes ne se lavent pas les organes génitaux. Pour eux, un bidet est un mystère...".

    Le caractériel président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, a mis la diplomatie de côté quand il a mis en garde Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani, courtisés par des clubs britanniques pendant leur passage dans le sud de l'Italie.

  6. Getty Images

    #6 Alex Ferguson

    "Vous pensez que je vais faire un contrat avec eux ? Mon Dieu, aucune chance ! Je ne leur vendrais même pas un virus".

    Le mythique Alex Ferguson était d'abord réticent à céder Cristiano Ronaldo au Real Madrid, en 2009...

  7. Getty Images

    #7 Jesus Gil

    "Carreras, Santi et Otero ne sont pas bons. Ils peuvent mourir. Je le pense sincèrement : certains joueurs méritent de mourir".

    Jesus Gil, ancien président de l'Atletico Madrid, pouvait basculer dans une folie inquiétante en cas de mauvaises performances.

  8. Getty

    #8 Roy Keane

    "Tu étais un joueur de ****, tu es un manager de ****. La seule raison pour laquelle je traite avec toi, c'est que tu es en quelque sorte le responsable de mon pays alors que t'es même pas irlandais, t'es un anglais de *** ".

    L'ancien capitaine de Manchester United, Roy Keane, a justifié de cette façon sa décision de se retirer de l'équipe de la République d'Irlande pour la Coupe du monde de 2002 en s'adressant à son sélectionneur Mick McCarthy.

  9. Getty Images

    #9 Diego Maradona

    "A ceux qui ne croyaient pas en moi : maintenant sucez ma **** - je suis désolé pour mes paroles - mais continuez à sucer".

    "Je suis blanc ou noir. Je ne serai jamais gris de ma vie".

    "Tu m'as traité comme tu l'as fait. Maintenant continue à sucer ma *****".

    "Je suis reconnaissant envers mes joueurs et le peuple argentin. Je ne remercie personne d'autre qu'eux".

    "Le reste, continuez à sucer ma *****."

    El Pibe de Oro n'a pas fait dans la poésie après avoir assuré la qualification de l'Argentine pour le Mondial 2010.

  10. Getty

    #10 Giovanni Trapattoni

    "Je suis un entraîneur, pas un idiot. Deux ou trois joueurs étaient faibles comme une bouteille vide. Ces joueurs se plaignent plus que s'ils jouaient. Et Strunz ! Strunz est ici depuis deux ans, a joué 10 matchs et est toujours blessé. Comment ose-t-il Strunz ?! Je suis fatigué de défendre ces joueurs. Je suis toujours blâmé à la place des joueurs".

    L'ancien manager du Bayern Munich, Giovanni Trapattoni, a basculé entre l'allemand, l'italien et son propre dialecte milanais lors d'une des conférences de presse les plus passionnées de l'histoire du football.

  11. Getty

    #11 Pep Guardiola

    "En dehors du terrain, Mourinho a déjà gagné. Dans la salle de presse, il est le **** de chef ! Je ne veux pas rivaliser avec lui ici".

    Avant le Clasico en 2011, Pep Guardiola et José Mourinho s'étaient livrés leur plus mémorable bisbille.

  12. #12 Kevin Keegan

    "I will love it if we beat them! Love it!"

    - Alex Ferguson's mind games finally got to Kevin Keegan during the closing stages of a dramatic Premier League title race in 1997, with the then Newcastle United manager lashing out at his Manchester United counterpart for questioning whether Leeds would take it easy against the Magpies because of their rivalry with the Red Devils.

  13. Getty

    #13 Jose Mourinho

    "Ranieri ? Je suppose qu’il a raison par rapport à ce qu'il dit, je suis très exigeant envers moi-même et je dois gagner pour être sûr de tout. C'est pourquoi j'ai remporté autant de trophées dans ma carrière".

    "Ranieri, par contre, a la mentalité de quelqu'un qui n'a pas besoin de gagner".

    "Il a presque 70 ans. Il a remporté une Supercup et un autre petit trophée. Il est trop vieux pour changer de mentalité. Il est vieux et il n’a rien gagné".

    "J'ai étudié l'italien cinq heures par jour pendant plusieurs mois afin de pouvoir communiquer avec les joueurs, les médias et les fans".

    "Ranieri est en Angleterre depuis cinq ans et a toujours du mal à dire 'good morning' et 'good afternoon' ".


    José Mourinho avait une piètre estime de Claudio Ranieri avant que l'Italien ne mène Leicester au sommet de l'Angleterre pour le plus grand exploit de l'ère récente du championnat anglais. Pour la petite histoire, le Special One a été le premier à s'insurger après son limogeage...

  14. LLUIS GENE/AFP/Getty Images

    #14 Zlatan Ibrahimovic

    "Tu n'as pas de c***... Tu te fâches à cause de José Mourinho. Tu peux aller en enfer !"

    Zlatan Ibrahimovic l'a souvent répété : il n'était pas fan du style de management de Pep Guardiola lors de son passage à Barcelone.