Xavi n'accable pas Neymar, qu'il voit comme "le prochain n°1"

Commentaires
Très critiqué sur les réseaux sociaux, Neymar a reçu le soutien de son ancien coéquipier au Barça, Xavi. L'Espagnol a balayé l'actualité.

Xavi continue de livrer son regard sur l'actualité du football. L'ancien maestro du Barça a accordé un long entretien au quotidien As. Il aborde de nombreux sujets, comme le cas de Neymar.

La superstar du Brésil a été très critiquée pour sa propension à plonger durant la Coupe du monde au Brésil. Mais Xavi a tenu à voler à son secours. "C'est sa façon de jouer, c'est juste comme il est et c'est difficile à changer. Je peux comprendre que cela cause des problèmes, certaines personnes pensent qu'il plonge trop mais ce que vous ne pouvez pas lui reprocher est de ne pas avoir essayé ou de ne pas avoir de personnalité; il défiera toujours un joueur ou portera le poids de l'équipe sur ses épaules et je préférerais avoir un joueur comme ça de mon côté plutôt que quelqu'un qui se cache ou qui a peur de prendre des risques".

L'article continue ci-dessous

Xavi estime d'ailleurs que Neymar sera bien le meilleur joueur du monde à l'avenir.  "Il est le successeur clair de Messi et Cristiano. Il est le n°1". L'Espagnol voit les Bleus favoris pour un sacre dans cette Coupe du monde après l'élimination de la Seleçao. "Je les ai vus comme étant physiquement forts, bien organisés, quelques initiés m'ont parlé de Tite. Mais comme je l'ai dit, cette Coupe du Monde a été très équilibrée et la Belgique a bien joué ses cartes - Hazard était sensationnel, De Bruyne était très intelligent. Pour moi, c'est la France qui a la meilleure chance de gagner".

Concernant son ancien coéquipier Leo Messi, Xavi ne tire pas non plus sur l'ambulance. "Ils ont essayé, ils n'ont pas mal joué au football. Mais quand vous essayez de jouer avec une tension supplémentaire, c'est très difficile. J'ai vécu la même chose en Espagne, en jouant avec des gens qui ne veulent pas la balle, et cela crée une tension inutile. Vous ne pouvez pas sortir sur le terrain et souffrir comme ça. Vous pouvez dire qu'il y a une certaine inquiétude avec l'Argentine, qu'ils n'ont pas gagné la Coupe du Monde depuis 1986. Vous avez besoin de beaucoup de personnalité pour vouloir le ballon dans vos pieds, pour vous débarrasser de ce sentiment d'urgence", a-t-il expliqué, avant de souligner, au sujet de Messi : "Je ne pense pas qu'il soit aussi heureux avec l'Argentine qu'avec Barcelone".

Enfin, Xavi a indiqué qu'il n'était pas intéressé par le poste de sélectionneur de l'Espagne, alors que Luis Enrique a pris la succession de Fernando Hierro sur le banc de la Roja.

Prochain article:
Ligue des champions - Après de nombreux bugs de diffusion et la colère des abonnés, RMC Sport présente ses excuses
Prochain article:
Monaco-Atlético Madrid (1-2) - Malgré la défaite, Monaco avance
Prochain article:
Monaco-Atlético Madrid 1-2 : toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Liverpool-PSG 3-2 : toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Ligue des champions : Naples tenu en échec à Belgrade, le minimum pour Dortmund
Fermer