VIDÉO - De Maradona à Messi, l'évolution du dribble en Coupe du Monde

PartagerFermer
Le profil des joueurs ayant beaucoup changé à travers le temps, la nature et le nombre des dribbles en Coupe du Monde ont aussi énormément évolué.

La Coupe du Monde a vu briller les dribbleurs les plus talentueux que le football ait jamais vu au cours des années. D'Eusebio à Johan Cruyff, de Diego Maradona à Lionel Messi, le plus grand show planétaire a vu se produire des mouvements à couper le souffle et a aussi été l'hôte de quelques buts gestes individuels mémorables et remarquables.

Lors des Coupes du monde 1982 et 1986, respectivement en Espagne et au Mexique, le dribble était peut-être étonnamment important. En moyenne, sur ces deux éditions, 1080 dribbles ont été enregistrés. Parmi ceux qui en tentaient le plus, il y avait bien sûr Diego Maradona, et ses arabesques qui sont parmi les plus attrayantes de l'histoire du sport. 

Les choses ont cependant changé à partir de la Coupe du Monde 1990 en Italie, et pas dans le sens positif puisque les défenses et les défenseurs ont commencé à supplanter les artistes et les faiseurs du beau jeu.


Seulement 890 dribbles ont été réalisés pendant le tournoi en question, avec des défenses bien regroupées et peu d'équipes offensives, ce qui a inévitablement rendu l'affaire plus modérée.

Le Mondial 1994 a vu le dribble revenir au premier plan alors que le Brésil a devancé l'Italie de Roberto Baggio pour le titre. Et depuis, une meilleure protection des "techniciens" de la part des arbitres et des lois du jeu a permis à Messi, Cristiano Ronaldo et Neymar de prendre plus d'initiatives personnelles et avec confiance..

1264 dribbles ont été complétés pendant le tournoi au Brésil en 2014. Et vu que les virtuoses Mohamed Salah, Kylian Mbappe et Paulo Dybala sont prêts à faire leurs débuts dans l'épreuve reine cette année, ce chiffre pourrait augmenter considérablement en Russie.

Les dribbles en Coupe du Monde ont évolué. Et est-ce que cette évolution continuera en 2018?

Prochain article:
Valence, Rodrigo ne ferme pas la porte à un départ
Prochain article:
Coupe d'Allemagne : Witsel buteur pour le Borussia Dortmund
Prochain article:
Officiel - Mario Balotelli reste à Nice
Prochain article:
Crystal Palace-Liverpool 0-2 - Les Reds reçus 6 sur 6 !
Prochain article:
Manchester City : saison déjà terminée pour Claudio Bravo ?
Fermer