Tirage Ligue des champions - Monaco-Juventus, Vasilyev : "Ils sont plus forts, mais nous aussi"

PartagerFermer Commentaires
Il y a deux ans, l'AS Monaco était éliminée de la Ligue des champions par la Juventus en quarts de finale. Place à la revanche cette saison en demies.

Monaco va affronter la Juventus en demi-finale de la Ligue des champions. Interrogé après le tirage effectué ce vendredi à Nyon, le vice-président de l'ASM Vadim Vasilyev s'est remémoré le quart de finale perdu par les Monégasques en 2015 contre la Vieille Dame (1-0, 0-0). Une sorte de revanche en 2017.

Ce sera la Juve pour Monaco !

"Par son style de jeu, c'est un adversaire difficile. Ce sera une revanche. Il y a deux ans, cette équipe de la Juve était déjà très forte. Ils sont encore plus forts, mais nous aussi. A l'époque, ça s'était joué sur des détails. C'est nos voisins, ce sera un match sympathique. On est concentrés. Maintenant, tous les adversaires sont compliqués. On va affronter la Juventus avec toutes nos forces. L'ambiance (contre Dortmund) à Louis-II était tellement incroyable. J'appelle tous nos supporters à être là pour l'aller comme le retour", a-t-il confié sur beIN SPORTS, comme le relaye l'AFP.

Egalement interrogé par beIN SPORTS, Ludovic Giuly, ambassadeur de l'AS Monaco, s'est montré plutôt enthousiaste : "On va essayer de bien récupérer et d'être attentif. Tactiquement, ils sont très forts les Italiens, avec des grands joueurs. On est contents. Il faudra être performant et tout donner. On est à deux matches d'une finale qui peut être historique pour le club. Il faut garder cette insouciance qui est la marque de fabrique de cette équipe. Il y a du talent, mais aussi l'insouciance qui permet de se transcender. C'est sûr que Jardim a un gros boulot tactique mais j'étais persuadé avant que c'était un bon tirage pour l'ASM."

Prochain article:
Équipe de France - Le PSG réagit à l'affaire Adrien Rabiot, expliquant ne pas vouloir prendre de position
Prochain article:
Liverpool-Real Madrid, Sergio Ramos a toujours autant faim de titres : "Un privilège de défendre son titre et d'écrire l'histoire"
Prochain article:
Equipe de France, Didier Deschamps insiste sur l'importance de la préparation et répond au sélectionneur du Danemark
Prochain article:
Bleus - Steve Mandanda : "C’est un choix qu'Adrien Rabiot doit et va assumer"
Prochain article:
Adrien Rabiot vise le sélectionneur : "Le choix de Didier Deschamps à mon égard ne répond à aucune logique sportive"
Fermer