Thomas Ravelli : "Un retour de Zlatan en sélection ? Tout dépend de sa forme actuelle"

PartagerFermer Commentaires
EXCLU GOAL - Thomas Ravelli, gardien le plus capé de la sélection suédoise et héros du Mondial 1994, a livré son verdict sur la polémique Zlatan.

Zlatan Ibrahimovic défraye la chronique actuellement dans le petit monde du football. Le géant suédois a maintes fois affirmé qu'il n'appartenait qu'à lui de prendre la décision de participer, ou non, à la prochaine Coupe du monde en Russie cet été avec la Suède. Seul problème, Zlatan a pris sa retraite internationale il y a deux ans et n'a pas participé à la phase de qualification avec l'équipe nationale. Le sélectionneur suédois Janne Andersson n'apprécie pas cette manière cavalière de tenter de revenir en équipe nationale et aurait préféré une requête plus traditionnelle :

"Il ne m'a pas encore dit qu'il veut jouer, et s'il a pris la décision, il peut m'appeler et m'en parler", a déclaré Andersson dimanche dans un entretien pour Bild am Sonntag. "En fin de compte, je suis l'entraîneur et je prends les décisions, et en ce moment j'ai d'autres choses à faire que de penser à ce qu'il se passerait si ...", a encore confié Andersson.

Nous nous sommes entretenus avec Thomas Ravelli, ancien gardien le plus capé de la sélection suédoise (143 sélections) et héros du Mondial 1994 avec ses fameux pénalties stoppés face à la Roumanie en quarts de finale de la Coupe du monde américaine. Ce monument du foot suédois, qui a mené la Suède dans deux Coupes du monde (avec une troisème place en 1994) et un Championat d'Europe des Nations n'est pas contre un retour de l'attaquant aux 62 buts en 116 matches internationaux, mais à une condition : son état de forme.

ps ravelli

"Mon avis sur ce sujet, c'est que si Zlatan revient en atteignant le même état de forme qu'avant sa blessure, alors oui. Mais je ne pense pas que Zlatan voudra jouer le Mondial s'il n'est pas en bonne forme physique. Cela dépend donc de lui, mais aussi du sélectionneur national à qui il revient de prendre ce genre de décisions. En retrouvant la forme dont il disposait avant, alors peut-être que Zlatan jouera la Coupe du monde", a estimé l'ancien portier suédois pour Goal.

L'article continue ci-dessous

Zlatan a bien entendu un avis beaucoup moins nuancé sur la question : "Je vais à la Coupe du monde, oui, si j'en dis plus, ils vont me pendre, alors je dois faire attention à ce que je dis. Une Coupe du monde sans moi ne serait pas une Coupe du monde", avait assuré l'ancien joueur de Manchester United lors du talk-show américain de Jimmy Kimmel sur la chaîne ABC.

Zlatan Ibrahimovic LA Galaxy

Pour rappel, Zlatan, 36 ans, était resté sur le flanc 7 mois après une grave blessure au genou droit (ligaments croisés rompus) survenue lors de la rencontre de Ligue Europa entre Manchester United et Anderlecht (demi-finale retour disputée le 20 avril 2017) et avait effectué son retour contre Newcastle en novembre dernier (12e journée de Premier League). "Les lions ne récupèrent pas comme les humains", avait alors ironisé "Ibra". Reste à savoir si le lion ne sera pas en voie de disparition en Russie cet été...

Ravelli a également accepté de parler de Gianluigi Buffon, qui a certainement vu la fin de sa carrière européenne après le quart de finale de Ligue des champions perdu par la Juve face au Real Madrid et ce penalty sifflé en faveur du Real en toute fin de rencontre et qui fut très contesté. Ravelli, ancien portier expérimenté, avait suivi la rencontre : "C'est dur de trancher au sujet du penalty. Buffon n'a pas vraiment eu de chance cette saison. La non-participation de l'Italie au Mondial, ensuite la non-qualification de la Juve en Ligue des champions... Il a eu quelques mois difficiles. Je pense qu'il va arrêter après cette année. Si c'est triste pour lui d'arrêter comme ça ? Je ne crois pas. Il a tellement gagné durant sa carrière. Je pense qu'il est heureux de toutes les performances qu'il a pu produire, lui qui a joué pendant si longtemps. Il a été l'un des meilleurs gardiens du monde pendant très longtemps, il doit donc être satisfait".

Prochain article:
Portugal, André Silva : "C'est un rêve de jouer aux côtés de Cristiano Ronaldo"
Prochain article:
Après la défaite contre le Mexique, Timo Werner croit toujours en l'Allemagne à la Coupe du monde 2018
Prochain article:
Mercato, OL - grosse offensive de Tottenham pour Tanguy Ndombélé ?
Prochain article:
Coupe du Monde - Manquer son entrée en lice, la malédiction des tenants du titre au XXIe siècle
Prochain article:
Chelsea, Eden Hazard envoie un message concernant son avenir
Fermer