Tapie : "Accepter d'aller vers l'épreuve ultime"

PartagerFermer Commentaires
Bernard Tapie, l'ancien président de l'OM, s'est exprimé dans les médias pour la première fois depuis l'annonce de son cancer.

Bernard Tapie, l'un des grands personnages du football français à la fin du siècle dernier, est actuellement affaibli par une grave maladie. "Nanar" est atteint du cancer, et il se bat chaque jour pour remporter ce combat. Discret depuis que son malheur a été rendu public, l'ex-président de l'OM a accepté de raconter sa souffrance lors d'un reportage diffusé sur France 2 dimanche soir.

Pour l'OM, le cauchemar dure depuis 40 ans à Bordeaux

L'article continue ci-dessous

Tapie a d'abord raconté les difficultés qu'il rencontre au quotidien et tout ce que cette terrible maladie lui demande comme sacrifice. "Ça ne va forcément pas bien, c'est une maladie horrible. Je n'avais jamais eu de symptômes avant, a-t-il confié. Je me lève le matin avec l'envie de lui péter la gueule à ce cancer, a notamment livré l'homme d'affaires de 74 ans. La chimiothérapie est très dure. Elle doit, je l'espère, déboucher sur une chirurgie elle-aussi très lourde. On pourrait me retirer l'œsophage et l'estomac".

L'ancien homme d'affaires et politicien est aussi revenu, et avec beaucoup d'émotions, sur l'hommage que lui avait rendu le Vélodrome en septembre dernier. Avant un match de championnat, de nombreuses banderoles de soutien avaient été accrochées dans les tribunes. "Qu'est-ce que vous voulez ressentir quand vous avez 50.000 mômes qui vous font un témoignage de leur affection ? Ça veut dire que vous avez servi à quelque chose. C'est la plus belle cure de chimiothérapie que j'ai jamais reçue". 

Enfin, Tapie a aussi affirmé, et tout en promettant qu'il va s'accrocher, qu'il était prêt à accepter la mort si c'est le destin qui lui est réservé : "j'ai connu des moments de bonheur inoubliables. Mais il faut accepter, à un moment donné, d'aller vers l'épreuve ultime qu'est la mort. Ce n'est pas une catastrophe. Que je sois vainqueur ou vaincu, j'aurai mis toutes les chances de mon côté. Je peux partir tranquille". 

Prochain article:
Angleterre, Gareth Southgate : "Loin de la perfection"
Prochain article:
OFFICIEL - L'Atlético Madrid finalise l'arrivée de Thomas Lemar et les prolongations d'Antoine Griezmann et Lucas Hernandez
Prochain article:
La sélection saoudienne échappe à un drame
Prochain article:
Angleterre-Tunisie : le héros anglais Harry Kane estime que la victoire est méritée
Prochain article:
Belgique, Roberto Martinez comblé par la première victoire de son équipe
Fermer