Retro - Miroslav Klose, sur le toit du monde

Commentaires
En 2014, il devenait le meilleur buteur de l'Histoire du Mondial avec 16 réalisations. Retour en chiffres sur un record pas près d'être battu.

Certaines dates restent gravées à jamais dans la mémoire d'un joueur. Pour Miroslav Klose nul doute que celle du 8 juillet 2014 est à ranger dans la catégorie des journées qui marquent une carrière. Ce jour-là, l'attaquant allemand et ses partenaires de la Mannschaft posaient les jalons d'un futur titre mondial en humiliant le Brésil sur ses terres lors d'une demi-finale ahurissante (7-1) . Une véritable correction à laquelle le natif d'Opole (Pologne) apporta sa contribution en inscrivant le but du 2-0 à la 23e minute. Certainement pas le plus beau de sa carrière – il s'y reprit à deux fois pour remporter son face-à-face avec Julio Cesar – mais assurément le plus légendaire de tous.

Plus efficace que Ronaldo

A cet instant précis, Klose devenait le meilleur buteur de l'Histoire de la Coupe du Monde avec 16 réalisations, devançant Ronaldo (15) et son compatriote Gerd Müller (14). "Je ne me vois pas comme une légende, même si l'exploit est effectivement incroyable, confiait-il au site de la FIFA il y a un peu plus d'un an. Seize buts, ça paraît irréel. Je dois cependant, une fois de plus, saluer le travail de tous mes coéquipiers, sans qui je n'aurais jamais pu réaliser une telle performance."

Infographie Klose

L'article continue ci-dessous

Une humilité dans les propos de l'ancien avant-centre du Werder Brême, du Bayern Munich et de la Lazio notamment, qui ne saurait éclipser son talent de finisseur. Un véritable renard des surfaces – ses 16 buts en Coupe du Monde ont été inscrits dans la zone de vérité – doté d'un excellent timing comme en attestent ses 7 réalisations de la tête (soit 44% de son total), et buteur toutes les 112 minutes dans la compétition. Au petit jeu des comparaisons, celui qui célébrait ses buts en effectuant un salto se montrait plus efficace que son dauphin Ronaldo. Dans le tournoi, Klose trouvait en effet le chemin des filets tous les 3.9 tirs alors qu'Il Fenomeno trompait les gardiens adverses tous les 4,9 tirs.

"Je ne suis pas du genre à m'accrocher à un record"

Retraité des terrains depuis le 1er novembre 2016 après 71 réalisations en 137 matches avec la sélection allemande, l'homme aux 16 buts en Coupe du Monde participera quand même à la grande fête du football prévue cet été en Russie en tant qu'entraîneur des attaquants de la Mannschaft. Sans se soucier de son record : "Il y a des joueurs fantastiques actuellement, ce qui fait que mon record peut tomber à tout moment. Je n'y pense pas trop. Je serai le premier à féliciter celui qui y parviendra, je ne suis pas du genre à m'accrocher à un record". Son successeur pourrait se nommer Thomas Müller, meilleur buteur en Coupe du Monde encore en activité avec 10 réalisations (5 en 2010 et 5 en 2014). Avec un tel mentor, la voie de l'attaquant du Bayern Munich est toute tracée.

 

Prochain article:
Monaco-Atlético Madrid 1-2 : toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Liverpool-PSG 3-2 : toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Ligue des champions : Naples tenu en échec à Belgrade, le minimum pour Dortmund
Prochain article:
Liverpool-PSG : Les Reds arrachent leur victoire sur le fil (3-2)
Prochain article:
Monaco-Atlético Madrid 1-2, après avoir mené, l'ASM se fait renverser par l'Atlético
Fermer