Raymond Domenech : "Le Fair play financier ? Le PSG n'a pas de problème pour payer"

PartagerFermer Commentaires
L’ancien sélectionneur de l’Equipe de France s’est confié sur la dimension du PSG en Europe et sur son joueur phare, Neymar.

Raymond Domenech suit attentivement la Ligue 1 et le football européen. Interrogé sur le Paris Saint-Germain et sur sa star Neymar, l'ancien sélectionneur de l'Equipe de France s'est confié sur le Brésilien et ses capacités à mener le club parisien vers les sommets.

PSG - Cavani : "On a su maintenir notre régularité dans cette phase de poule"

L'article continue ci-dessous

"J’ai vu son premier match face à Guingamp. C’était fantastique, a avoué Domenech à Goal Wyscout Forum. Tout était parfait et il a fait les bons choix aux bons moments. Il peut changer un match, il peut changer le Paris Saint-Germain. C’est un club qui n’a jamais atteint la finale. Maintenant qu’ils ont Neymar, ils peuvent l’atteindre s’ils ne rencontrent pas Manchester City avant. C’est aussi un candidat pour la finale. Neymar peut assurément être l’un des meilleurs en Europe. Cette équipe est derrière lui et l’aidera à gagner le Ballon d’Or."

Domenech a également ciblé les principaux concurrents du PSG en Europe : "Ils ont maintenant la possibilité de gagner la Ligue des champions avec Neymar et Mbappé mais il n’y a aucune garantie. Aucun club n’est certain de remporter cette compétition juste en achetant des joueurs. Manchester City a acheté beaucoup de joueurs et peut la remporter. Chelsea, le Juventus, le Real Madrid et Barcelone aussi. Beaucoup d’équipes peuvent gagner la Ligue des Champions."

Enfin, le Fair play financier est, selon lui, davantage un problème pour les clubs qui ne disposent pas fonds nécéssaires mais qui continuent de se montrer actifs sur le marché des transferts : "Les règles ont été faite par le football français, a-t-il continué. Le Fair play financier a été appliqué d’abord en France puis en Europe parce que beaucoup de clubs étaient déficitaires. Même des clubs comme le Real Madrid, des clubs anglais. Au départ, c’était Manchester United, ensuite Chelsea. Ces clubs ne sont pas le problème vu qu’ils peuvent payer. Les autres clubs sont le problème parce qu’ils n’ont pas d’argent mais l’utilisent tout de même. Le PSG n’a pas de problème pour payer. Paris est venu et a établi la norme. Cependant, je pense que ça va s'arrêter car le Bayern Munich, Barcelone et le Real Madrid, certaines équipes italiennes, pas tellement les équipes anglaises, mais ils se disent qu’ils ne peuvent pas rivaliser avec cette taxe Neymar. Ils vont chercher à faire des règles pour l'empêcher de croître davantage"

Prochain article:
Allemagne : Joachim Low soulagé après le succès arraché contre la Suède
Prochain article:
Allemagne : héroïque, Toni Kroos savoure le succès contre la Suède
Prochain article:
Angleterre : Gareth Southgate ne sous-estime pas le Panama
Prochain article:
Japon : Nishino se méfie de Sadio Mané
Prochain article:
Espagne : Fernando Hierro compte sur la concurrence dans son groupe
Fermer