Quand Neymar était proche de signer au Lokomotiv Moscou

PartagerFermer Commentaires
L'ancien président du Lokomotiv Moscou, Nikolai Naumov, a dévoilé que Neymar avait tout proche de rejoindre le club en début de carrière.

Comme son compère Thiago Silva, Neymar a bien failli vivre une expérience en Russie au début de sa carrière. C'est ce qu'a confié l'ancien président du Lokomotiv Moscou Nikolai Naumov dans une interview accordée à Sport-Express

Le dirireant y explique ainsi que son club avait été proche de recruter Neymar pour 10 millions d'euros après la Coupe de Méditerranéee en 2008, remportée alors par Santos, le club du prodige, face au Lokomotiv.

L'article continue ci-dessous

Intéressé, le club de Moscou n'est pas allé au bout de la démarche. Il peut s'en mordre les doigts aujourd'hui, forcément. "Nous avons pensé à savoir si ça valait la peine de l'acheter [Neymar, ndlr], nous voulions l'acheter, nos scouts ont regardé le Brésilien", a-t-il confié. "Mais il y avait de gros doutes : premièrement, il était trop jeune, deuxièmement, on ne savait pas comment il s'adapterait à la Russie... alors nous avons décidé de ne pas le prendre".

"Il aurait probablement coûté une indemnité de l'ordre de 10 millions, vous comprenez, en payant tellement pour un jeune d'un autre continent... vous devez faire attention à ce genre de chose (....) Alors oui, nous avons perdu en finale, mais je n'ai pas remarqué que Neymar jouait mieux que les autres, Alan Gatagov (un jeune de son club à l'époque) avait l'air tout aussi bon".

Pour tenir la comparaison jusqu'au bout, Gatagov n'a plus de club depuis un an, ayant quitté son dernier club, Levadia Tallinn, en Estonie, en février 2017. Avant cela, il a joué pour le Lokomotiv donc, le Dinamo Moscou, ou encore l'Anzhi Makhachkala.

Prochain article:
Manchester City, Pep Guardiola : "Nous avons fait une erreur"
Prochain article:
Manchester City - Une première pour Pep Guardiola
Prochain article:
Chelsea, Pedro : "Messi n'est pas invincible"
Prochain article:
Chelsea-Barcelone : Le jour où Andres Iniesta a mis à terre Stamford Bridge
Prochain article:
Serie A - Á la Juventus, Marchisio n'est plus invulnérable
Fermer