Nice-PSG, le choc en cinq duels

PartagerFermer Commentaires
La 35e journée de Ligue 1 prend fin ce dimanche par l'alléchante opposition entre Nice et le PSG. Goal lance le match en cinq duels.

L'Allianz Riviera sera à la fête dimanche soir. L'enceinte niçoise accueille le dernier grand choc de haut de tableau de la saison. Nice, troisième, accueille le PSG, dauphin de l'AS Monaco. Les champions de France comptant six points d'avance sur les Azuréens, l'enjeu ne sera pas aussi élevé qu'espéré il y a encore quelques semaines. Mais la bataille ne sera pas dépourvue d'intérêt. Loin s'en faut. Comme à l'aller, ce rendez-vous sera encore l'occasion de voir se confronter deux séduisants collectifs ainsi que des individualités de qualité dans chaque recoin du terrain.

ENTRETIEN - Belhanda : "Ben Arfa a créé quelque chose"

Dire que l'équipe d'Unai Emery est au-dessus de celle de Lucien Favre sur le plan intrinsèque serait un euphémisme. L'écart qu'il y a entre les valeurs marchandes de chaque effectif suffit pour s'en convaincre. Mais l'OGCN a tout de même des atouts à faire valoir. Et ceux qui, cette saison, ont sous-estimé les forces des Aiglons l'ont payé à leurs dépens. L'opposition, secteur par secteur et en cinq duels, proposée ci-dessous permet aussi de comprendre pourquoi le Gym a fait plus que tenir tête aux cadors du championnat cette saison.

Trapp vs Cardinale

Cela fait bien longtemps que le PSG n'a pas eu en son sein un gardien indiscutable. À son arrivée d'Allemagne en 2015, Kevin Trapp croyait pouvoir bénéficier de ce statut. Mais il a manqué de régularité et c'est ce qu'il lui a fait perdre sa place au profit d'Alphonse Areola. Ce dernier ayant ensuite connu une période de mois bien, l'ancien de Francfort a pu réintégrer le onze type. Actuellement, il se montre satisfaisant, voire même décisif, comme ce fut le cas contre Angers. Mais il n'est pas sûr que ce soit suffisant pour éviter que le débat sur son niveau ne soit remis sur le tapis à la prochaine contre-performance. À Nice, Yoan Cardinale n'a pas à se soucier de la concurrence. Et c'est peut-être justement pour cela que le dernier rempart du Gym aligne les bonnes prestations et ne doute jamais alors qu'en termes d'expérience des grands rendez-vous et aussi le jeu au pied, il est inférieur au gardien parisien. 

Thiago Silva vs Dante

En 2014, Dante était le remplaçant de Thiago Silva en sélection. Aujourd'hui, aucun des deux n'a la chance d'évoluer régulièrement chez les Auriverdes. Pourtant, en Ligue 1, ces deux-là font partie des tous meilleurs à leur poste. Pour "O Monstro", c'est tout sauf une surprise. Le capitaine parisien a toujours maintenu un niveau de prestations très intéressant en club. En revanche, voir Dante séduire autant dès sa première saison à Nice est une petite surprise. Le doute ne concernait pas ses qualités vu le CV du bonhomme, mais plutôt son état physique - il a dépassé les 33 printemps en octobre dernier -, et aussi son degré de motivation. Pour un joueur qui a remporté 9 titres avec le Bayern, on aurait pu penser qu'il viendrait sur la Côte d'Azur en dilettante. Ça n'a guère été le cas. Au contraire, il a été un vrai guerrier, et a montré l'exemple à tous ses jeunes coéquipiers.

Marco Verratti vs Jean Michaël Seri

L'avenir de Marco Verratti continue d'alimenter la rubrique des transferts. Mais les performances de l'international italien ne s'en ressentent guère. Cette saison, il a encore été l'un des meilleurs parisiens. Même quand l'équipe était dans le dur, comme durant les dernières semaines de 2016, le "Petit Hibou" s'est montré à la hauteur de son rang. Aujourd'hui, et avec le vécu européen qui ne cesse de croitre, Verratti incarne ce qui se fait de mieux à son poste. Jean-Michael Seri, le milieu défensif de l'OGC Nice, n'en est pas encore là. Mais l'international ivoirien avance sur le bon chemin. Recruté par Puel, il a vite pris ses marques au sein de la formation azuréenne. Doté d'une belle vision du jeu, mais aussi d'un gros coffre et d'une belle qualité de passe, il s'est rendu indispensable auprès de Lucien Favre. Il n'est pas encore au niveau de Verratti, mais il y a au moins un domaine dans lequel il fait mieux que le Transalpin, à savoir l'efficacité devant les buts et sur les coups de pied arrêtés.

Angel Di Maria vs Younes Belhanda

Il est parfois intéressant de voir à quel point le rendement d'un joueur peut changer d'une saison à une autre, voire même d'une demi-saison à une autre comme c'est le cas d'Angel Di Maria. Quasi transparent durant la phase aller du championnat, l'Argentin a retrouvé une excellente rentabilité depuis le début de la nouvelle année. Avec Edinson Cavani, il est même le principal protagoniste du parcours sans faute du PSG sur la scène nationale après la reprise. L'ancien merengue est simplement devenu cet ailier aux qualités techniques exceptionnelles et capable de tirer toute son équipe vers le haut. Cette belle réputation, il fut un temps où Younes Belhanda pouvait également s'en targuer. Le Marocain était le maitre à jouer de Montpellier champion de France en 2012. À Nice, il n'a pas encore le même poids. Toutefois, il y affiche aussi un précieux apport. À une période où Balotelli pèche par manque de constance et que Cyprien et Pléa sont à l'infirmerie, Belhanda est même celui qui assume l'essentiel des responsabilités du secteur offensif niçois.  

Edinson Cavani vs Mario Balotelli

Avec 45 buts marqués, Edinson Cavani réalise la saison la plus prolifique de sa carrière. Cependant, ce chiffre ne dit pas tout de la campagne époustouflante qu'est en train d'accomplir El Matador dans la capitale française. Suite au départ de Zlatan Ibrahimovic, le numéro 9 parisien s'est totalement libéré et est devenu un attaquant que toute grande équipe européenne souhaiterait avoir. Efficace devant les buts, il continue de se démarquer par les efforts qu'il fait pour le collectif. Il se trouve même dans un cercle vertueux puisque plus ses statistiques s'améliorent, plus il est en confiance et vice-versa. Avec Mario Balotelli, Nice compte également un attaquant de renom. Malheureusement, l'Italien n'affiche pas les mêmes statistiques. Cela dit, lorsqu'il est appliqué, il est toujours capable de rendre de très bons services à sa formation. Depuis son arrivée l'été dernier, il a signé 13 buts cette saison. Un total en accord avec les qualités d'un joueur qui a su gagner la confiance de Lucien Favre et de ses partenaires.

Prochain article:
Bayern Munich : David Alaba distribue les bons points après la victoire (3-1) face au PSG
Prochain article:
Mercato - Lyon : Jean-Michel Aulas voit Nabil Fekir rester à Lyon
Prochain article:
Coupe du Monde - Mathieu Debuchy : "On se dit qu'on aurait pu faire partie de cette magnifique aventure"
Prochain article:
Lyon engrange de la confiance en s'offrant un festival contre Fulham
Prochain article:
Paris Saint-Germain : Poste par poste, Thomas Tuchel fait le point sur le mercato
Fermer

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible en ligne. En utilisant notre site, vous acceptez d'utiliser ces cookies conformément à notre politique de confidentialité.

Voir plus Accepter