Marquinhos: "Etre capitaine au PSG"

PartagerFermer Commentaires
Marquinhos était en conférence de presse ce mardi, à la veille du déplacement à Anderlecht pour la 3è journée de Ligue des Champions.

Comment te sens-tu dans ce rôle de capitaine ? 

Marquinhos : C'est vraiment un plaisir, être capitaine d'une équipe, surtout celle du PSG c'est beaucoup de responsabilités. J'apprends avec tout le monde, avec les capitaines que j'ai déjà eu. 

Vous avez eu ce match nul à Montpellier, un match difficile à Dijon, est-ce que ce n'est pas mieux pour en tirer des axes de travail plutôt que de gagner 5-0 à chaque fois ? 

Cela pourrait, oui. Même quand on gagne 5-0, 6-0, on sait que le match suivant n'est pas le même. On est des professionnels, un match difficile comme à Dijon ça nous permet d'analyser les bonnes et mauvaises choses. Ce genre de match, que ce soit des défaites ou des matches nuls, et même des matches où on gagne mais difficilement, nous font réfléchir plus. Donc ça fait du bien à l'équipe oui. Même si on gagne 2-0, on doit continuer à être à 100%. 

Finalement, est-ce que le match de Ligue des Champions n'est pas moins important que le match contre l'OM ?

Je ne pense pas. Nous avons des objectifs importants et la réussite en Ligue des Champions passe par le match de demain contre Anderlecht. C'est un match très important et qui ne sera pas facile contrairement à ce qui se dit. C'est toujours plaisant de jouer un match de Ligue des Champions, et contre Anderlecht qui a une belle histoire. Je ne pense pas que le match de dimanche soit plus important. Nous sommes professionnels et on connait le moment où on doit se projeter sur le prochain match. 

Quand tu entends le coach Anderlecht dire que le PSG est la meilleure équipe du monde, ça te fait plaisir ou tu penses à un piège ? 

Je ne pense pas négativement. Ca me fait plaisir et ça nous fait plaisir à tous d'ailleurs. On produit de bonnes performances et on doit continuer à répondre sur le terrain. Il faut toujours prendre les choses positivement, pour travailler plus, se concentrer plus et donner plus sur le terrain. Quand tu entends de bonnes critiques, c'est la même chose : ça doit te pousser à donner le maximum. 

Quels souvenirs as-tu du match de 2013, quand vous avez gagné 5-0 ? 

Un bon Zlatan (rires). Non c'était vraiment un bon match. Ca faisait plaisir de gagner ce match mais demain ce sera complètement différent, c'est deux équipes différentes, il faut qu'on fasse la même chose, qu'on montre le même visage et l'envie qu'en 2013. 

L'article continue ci-dessous

Mbappé a dit que vous allez être des guerriers, avez-vous envie de faire peur en Europe ? 

Pas envie de faire peur non. On a évidemment envie de gagner, de faire de bons matches, c'est ça notre objectif. On a envie de donner de la joie à nos supporters et notre famille. C'est pour ça qu'on entre sur le terrain, pour gagner des titres et écrire l'histoire de ce club. 

Vous avez montré plusieurs visages depuis le début de saison : une équipe qui a la possession, qui joue en contre-attaque....Quel est le style PSG ?

On a notre style mais c'est aussi bon d'avoir des joueurs de qualité. Il faut savoir s'adapter aux scenarii de matches comme contre le Bayern où il fallait être en contres car ils avaient la possession. Le coach nous fait travailler tous les aspects à l'entrainement. Parfois on pense que ça va se passer d'une manière mais en plein match on voit que c'est différent. Il faut être efficace. 

Sabrina Belalmi, à Anderlecht

Prochain article:
Arsenal et Dortmund passent en tremblant…La résumé de la soirée de Ligue Europa
Prochain article:
Braga-Marseille 1-0, l'OM se qualifie malgré la défaite
Prochain article:
Drame à Bilbao, un policier blessé mortellement lors des altercations entre les fans de l'Athletic et du Spartak
Prochain article:
Chelsea, Christensen : "Le Barça ? Je sais que j'ai fait une erreur"
Prochain article:
RUMEURS, le départ de Bale déjà acté ?
Fermer