Manchester United, Jesse Lingard sous les feux de la rampe

PartagerFermer Commentaires
Malgré une concurrence féroce à son poste, Jesse Lingard s'impose comme l'élément clé de l'attaque de MU. Il confirme enfin ses brillants débuts.

Avec son visage d'adolescent, ce sourire dont il ne se départit jamais et aussi le goût prononcé pour des vidéos buzzantes dans le vestiaire, Jesse Lingard passe facilement pour un jeune. Pourtant, il n'en est plus vraiment un. Le natif de Lancashire (Nord-Ouest d'Angleterre) vient de fêter ses vingt-cinq ans. Sa carrière est loin d'être finie, mais à cet âge-là on ne bénéficie plus de l'indulgence qui est accordée aux joueurs débutants. Celle dont il a personnellement tiré profit pendant plusieurs mois. Cela tombe bien car le numéro 14 des Red Devils a, semble-t-il, enfin décidé de donner un coup d'accélérateur et se montrer à la hauteur des attentes suscitées par ses bons débuts à Old Trafford.

Capello s'exprime sur le clash Conte-Mourinho

Lingard est un pur produit de Manchester United. Il a intégré l'école du club à huit ans (en 2000) et est passé par toutes les équipes de jeunes. Ses débuts en pro sous la tunique de son club de cœur ont cependant été longtemps différés. Il a joué son premier match professionnel en 2012 sous les couleurs de Leicester City qu'il avait rejoint en prêt. N'entrant pas dans les plans de Sir Alex Ferguson, pas plus que dans ceux de David Moyes, il a dû attendre l'exercice 2015/16 pour réaliser son rêve. Entretemps, des passages plus ou moins fructueux à Birmingham, Brighton et Derby County lui ont permis de s'aguerrir aux joutes du professionnalisme.

Des débuts en trombe puis des pas en arrière

En 2015, Lingard s'est vu offrir, par Louis Van Gaal, l'opportunité de montrer sa valeur au plus haut niveau. Le technicien hollandais se démarque par sa rigidité, mais il est difficile de lui reprocher de ne pas faire confiance aux jeunes. Et avec cet élément, il a incontestablement flairé le bon coup. Nullement intimidé, Lingard a été assez convaincant pour sa première saison pleine à MU. Il a joué 40 matches, marqué six buts et offert quatre passes décisives. Et parmi ses réalisations, il y en a deux que les fans de MU ne sont pas prêts d'oublier : celle contre Chelsea (1-1), un soir de février 2016, ainsi que le but décisif en finale de la FA Cup contre Crystal Palace (2-1). Entré en jeu à la 90e minute, il délivre les siens au milieu de la prolongation.

Ce brillant premier exercice en a appelé d'autres. Mais la campagne 2016/17 n'a pas été totalement reluisante. Avec la venue de José Mourinho aux commandes de l'équipe, Lingard a vu sa progression être freinée. Et c'est autant dû aux choix du coach portugais qui ne le titularisait qu'une fois sur deux (18 matches de championnat) qu'à son propre rendement (seulement un but inscrit tout au long de la saison). Avec les présences d'Henrikh Mkhitaryan, Juan Mata, Anthony Martial, Ander Herrera et Marcus Rashford, ils étaient six pour trois postes derrière Zlatan Ibrahimovic et l'international anglais se voyait confronté à une concurrence nouvelle et plus relevée. 

Lingard a mis du temps à s'adapter à ce nouveau contexte. Mais, il n'a pas baissé les bras. Il aurait pu abdiquer quand, entre août et octobre 2017, il ne disputait qu'un match comme titulaire et neuf comme remplaçant. L'horizon paraissait bouché mais l'enfant de Warrington a su s'accrocher. Il s'est retroussé les manches et a fini par inverser la tendance.

L'article continue ci-dessous

Mourinho : "Aujourd'hui, il va dans la bonne direction"

Depuis début décembre, Lingard est un élément indiscutable au sein du 4-2-3-1 concocté par Mourinho. Il en est même devenu un dépositaire du jeu puisque le coach lusitanien l'utilise dans un rôle de neuf et demi derrière la pointe. Un repositionnement qui ne s'imposait pas comme une évidence puisque cela revenait à se passer de ses qualités de vitesse et de percussion sur les ailes, mais le coup s'est révélé gagnant. Lors de ses 10 derniers matches, le milieu offensif a marqué 8 buts et offert 2 passes décisives. Et, plus globalement, son total de buts équivaut à celui qu'il avait cumulé sur les deux campagnes précédentes (11). 

Il ne fait donc aucun doute que Lingard a trouvé sa place dans l'équipe de MU et qu'il arrive enfin à tirer le meilleur de son potentiel. Sa prestation héroïque contre Arsenal (3-1) le 2 décembre dernier et celle contre Burnley (2-2) lors du Boxing Day sont aussi venues valider l'idée que c'est bien lui qui est le principal danger de cette équipe. Sa forme étincelante a même fait oublier les indisponibilités de Lukaku et d'Ibrahimovic. Avant le match contre Everton (1er janvier), Mourinho a d'ailleurs tenu des propos louangeurs à son égard : "Quand on est jeune, on fait le bond ou on ne le fait pas. C'est une chose que d'être un jeune talent, et une autre que d'être un très bon joueur. Certains joueurs ne sont pas capables de faire ce bond. Jesse a fait ce bond-là. Il est aujourd'hui plus régulier et plus complet. Il comprend mieux le jeu, les différents espaces et les différentes positions. Il va dans la bonne direction". Pour une fois, il n'y aura certainement personne pour contredire le manager mancunien.

Prochain article:
Démentis autour d'une supposée absence de deux mois de Kylian Mbappé après sa blessure lors d'OL-PSG
Prochain article:
Swansea-Liverpool 1-0, les Reds tombent de haut
Prochain article:
Juventus-Genoa 1-0, la Juve assure l'essentiel
Prochain article:
L'OL recrute Oumar Solet
Prochain article:
Accord Chelsea-Roma pour les transferts de Dzeko et Emerson
Fermer