Manchester City - Guardiola : "On est en train de tuer les joueurs"

PartagerFermer Commentaires
Le manager des Citizens a poussé un coup de gueule sur le nombre de blessés qui croît lors du fameux Boxing Day.

Manchester City a perdu des éléments essentiels lors de cette période si spéciale du Boxing Day. Kevin De Bruyne et Gabriel Jesus en sont tous deux ressortis blessés. Les Citizens devront faire sans leur attaquant brésilien plusieurs semaines. Handicapant lorsque l’on sait sur quelle superbe dynamique surfait City. La situation a vivement irrité Pep Guardiola en conférence de presse.

Actu mercato - Toutes les infos et les rumeurs de transferts en direct

"Quand on voit le nombre de joueurs blessés sur les dernières semaines…, a expliqué le technicien catalan. On est en train de tuer les joueurs. Ceux qui sont en charge du calendrier doivent se pencher là-dessus : il est anormal de jouer le 31 décembre et le 3 janvier. Je sais que le spectacle doit continuer, peu importe avec qui. Si ce n’est pas avec moi, ce sera avec un autre manager. Si ce ne sont pas ces joueurs-là, ce seront d’autres joueurs. Mais ce n’est pas normal. On ne protège pas les joueurs, qui sont au centre du jeu. Le football, ce n’est pas le coach ou les médias."

"Les gens payent pour voir les joueurs, pas pour écouter le coach ou les journalistes, a-t-il continué. Je ne dis pas qu’il faut enlever le Boxing Day, c’est merveilleux, le monde s’arrête pour le regarder. Mais vous ne pouvez pas jouer à midi un match difficile à Crystal Palace, fêter le jour de l’an et rejouer le 3 janvier… Les gens doivent comprendre que ce n’est pas du tennis ou du basket. On ne peut pas jouer tous les deux jours. Regardez le nombre de blessés à cette période. Mais tout le monde s’en fiche !"

Prochain article:
Mercato - Nainggolan est arrivé à Milan pour signer avec l'Inter
Prochain article:
Espagne, Fernando Hierro : "On doit finir premiers"
Prochain article:
Mercato - Lyon, Aulas : "Fekir ? Nous avons les moyens de garder tout le monde"
Prochain article:
Jimmy Durmaz et la sélection suédoise se mobilisent contre le racisme
Prochain article:
Déçu par le séjour à Grozny, Mohamed Salah pense arrêter la sélection
Fermer