Ligue 2 : Ajaccio, Le Havre et Brest disputeront les barrages pour une montée en Ligue 1

Commentaires
Derrière Reims et Nîmes, l'AC Ajaccio, Le Havre et Brest ont décroché un ticket pour les barrages en vue d'une accession.

Pour ces trois équipes, le plus difficile commence. L'AC Ajaccio, Le Havre et Brest sont les trois formations de Ligue 2 qualifiées pour les barrages à l'issue de cette 38ème et dernière journée de Ligue 2.

Six équipes pouvaient encore espérer ce dernier accès qui permet encore de rêver à l'élite, et les trois élus sont connus. L'AC Ajaccio, qui avait une avance confortable, a fait le minimum à Niort pour sécuriser sa place sur le podium en obtenant un match nul 2-2 face aux Chamois. Le club corse aura donc un peu plus de temps que les autres barragistes pour se préparer. Il rentrera au "tour suivant" pour affronter le vainqueur d'un premier match couperet entre Le Havre et Brest. Les Normands se sont imposés à Tours (0-2) grâce à un doublé de Mateta et recevront dans ce match grâce à leur quatrième place. Les Bretons, de leurs côtés, ont mené mais ont dû se contenter d'un score de parité à Châteauroux (2-2).

Tout aurait pu basculer pour Brest si Clermont, septième au final, était parvenu à inscrire un petit but pour déloger l'actuel cinquième, mais le score est resté à 2-2 face au Paris FC, malgré six minutes d'arrêts de jeu et une supériorité numérique.

Enfin, cette dernière journée a été une grosse désillusion pour le FC Lorient, descendu il y a un an et qui va donc entamer sa deuxième saison en Ligue 2. L'équipe de Mickaël Landreau, largement battue à Quevilly-Rouen (3-0), échoue au pied du top 5. 

L'article continue ci-dessous

Dans les autres matches de cette dernière journée, il y avait un choc entre les deux équipes déjà promues en Ligue 1, Reims et Nîmes, soldé par un match nul animé (2-2). Il y avait aussi une affiche vintage entre deux places fortes du football français, à Bollaert, avec une victoire de Lens contre Auxerre (2-1). Nancy, de son côté, à sauvé sa place en s'imposant sans trembler contre Orléans (3-0), et le match le plus fou a eu lieu en Corse, où le Gazélec d'Ajaccio a été dompté par Valenciennes après une pluie de buts (3-4). Rideau.

 

 

Prochain article:
Real Madrid, Lopetegui s'exprime sur les cas Navas et Courtois
Prochain article:
Kovacic et son modèle : "Scholes était le milieu de terrain moderne"
Prochain article:
Benoît Assou-Ekotto attaque encore Kylian Mbappé
Prochain article:
Alex Sandro avoue n'avoir "jamais pensé quitter la Juventus"
Prochain article:
Enfin dans le groupe face à l'Espanyol, Vinicius pourrait faire ses grands débuts avec le Real Madrid
Fermer