La finale du Mondial arbitrée par l'Argentin Nestor Pitana

PartagerFermer Commentaires
La FIFA a désigné ce jeudi l'Argentin Nestor Pitana comme arbitre de la finale de la Coupe du Monde, qui opposera la France et la Croatie.

Les Français et les Croates sont fixés. Ils connaissent l'identité de celui qui les arbitrera dimanche prochain à Moscou à l'occasion de la finale de la Coupe du Monde. Il s'agit de Nestor Pitana. Ce dernier va officier pour la cinquième fois dans cette compétition.

Pitana n'était pas concerné par les demi-finales de ce début de semaine. Mais, il était présent à chacun des tours précédents. En quart de finale, il s'était notamment occupé du match des Bleus contre l'Uruguay. Une rencontre qui s'est déroulée sans incident majeur, ce qui reflète le bon travail qu'il avait effectué en compagnie de ses assistants.

Pitana est arbitre international depuis 2010. Il avait déjà officié lors de la précédente Coupe du Monde, ainsi qu'à l'occasion de la dernière Coupe des Confédérations. Au Brésil, il avait d'ailleurs déjà arbitré les Bleus à l'occasion du match contre l'Allemagne. 

Durant cette Coupe du Monde, Pitana a donc réussi aux Tricolores. Néanmoins, un arbitre argentin en finale de cette compétition, ça ne rappelle pas forcément de bons souvenirs aux Français. En 2006, lors de la défaite contre l'Italie, c'est un Argentin, Horacio Elizondo, qui était au sifflet. Il s'est notamment illustré en expulsant Zinedine Zidane pour son coup de boule sur Marco Materazzi.

Prochain article:
Coupe du Monde - Inui, Golovin, Pickford, l'équipe-type des révélations de cette édition
Prochain article:
Équipe de France - "Bercy les Bleus", "Nous Avron Gagné" : les stations de métro rebaptisées à Paris
Prochain article:
Équipe de France : retour à Paris, défilé, Elysée... le programme des festivités
Prochain article:
Coupe du Monde - Courtois avoue avoir "éteint la télévision à la 94e minute pour ne pas voir les Français célébrer leur titre"
Prochain article:
Bleus - Quand Steven Nzonzi va chercher N'Golo Kanté, trop timide pour porter le trophée de la Coupe du Monde
Fermer