John Terry n'ira pas au Spartak Moscou

Commentaires
Pour des raisons personnelles, John Terry a choisi de tourner le dos au club russe du Spartak Moscou.

Non, John Terry ne deviendra pas le deuxième joueur anglais de l'histoire du championnat russe (après David Bentley). Alors que tout semblait ficelé avec la formation du Spartak Moscou, l'ancien international anglais (78 sélections) a fait le choix de rebrousser chemin et ne pas donner suite à ce rapprochement. L'information a fuité dans les médias anglais ce mercredi et elle a été confirmée par l'intéressé lui-même en début de soirée.

"Après mûre réflexion, j'ai décidé de refuser une offre de contrat de Spartak Moscou. Je voudrais profiter de l'occasion pour remercier Spartak et leur souhaiter, ainsi qu'à leurs supporters, le meilleur pour le reste de la saison, a-t-il écrit sur son compte Instagram. C’est un club ambitieux et j’ai été très impressionné par leur professionnalisme. Mais après avoir évalué ce transfert avec ma famille, nous avons décidé que ce n’était pas la bonne décision pour nous en ce moment. Bonne chance au Spartak."

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

After considerable thought, I have decided to decline a contract offer from Spartak Moscow. I would like to take the opportunity to thank Spartak and wish them and their supporters well for the rest of the season. They are an ambitious club and I have been very impressed with their professionalism. But after assessing this move with my family, we’ve decided this is not the right move for ourselves at this time. Good Luck Spartak 🔴⚪️ @fcsm_official

L'article continue ci-dessous

Une publication partagée par John Terry (@johnterry.26) le

Pour le club russe, qui cherchait un remplaçant à l'arrière franco-algérien Samuel Gigot (touché aux ligaments du genou), il s'agit là d'un vrai camouflet. Tout était réuni pour accueillir l'ancien défenseur Chelsea et de nombreux journaux locaux avaient même certifié que le deal était conclu suite à la tenue de la traditionnelle visite médicale. Selon certaines sources, la famille de Terry a été refroidie par ce challenge en raison des relations tendues qui existent entre les deux pays. 

Actuellement, Terry se trouve libre de tout engagement. En mai dernier, il avait rompu son contrat avec son ancienne formation d'Aston Villa.

Prochain article:
Chelsea, Maurizio Sarri : "Peut-être que dans un an, nous atteindrons le niveau de Liverpool"
Prochain article:
Un nouveau Ballon d'Or féminin et le Trophée Kopa pour les jeunes
Prochain article:
Roma, De Rossi défend Di Franscesco : "Pour battre Bologne, vous n'avez pas besoin de Guardiola"
Prochain article:
Juventus, Massimiliano Allegri rend hommage à Cristiano Ronaldo : "Il est plus fort mentalement que les autres"
Prochain article:
Manchester United, le coup de gueule de Paul Pogba
Fermer