Januzaj, Aranguiz et les bonnes affaires du mercato en Europe

PartagerFermer Commentaires
Voici une sélection non-exhaustive de plusieurs joueurs qui représentent de belles opportunités pour cette intersaison.

Adnan Januzaj (Manchester united)

Seulement 22 ans et déjà une carrière qui bat de l’aile. Formé à Manchester United, avec qui il est toujours sous contrat, le jeune milieu offensif sort de deux expériences peu concluantes en prêt, à Dortmund, puis à Sunderland cette saison. Peu de chances donc que Mourinho compte sur lui pour la prochaine saison. Un transfert serait privilégié à un nouveau prêt. Vif, doué des deux pieds et intéressant sur coups de pied arrêtés, Januzaj a des qualités mais son manque de régularité l’a freiné dans sa progression. Relancé dans un projet concret et intégré dans un collectif, l’international belge peut rendre des services.

Prix estimé : 8 millions d’euros

Balotelli un an de plus à Nice ?

Borja Valero (Fiorentina)

Pas qualifié pour une compétition européenne l’an prochain, l’Espagnol fait les frais d’une saison décevante de la part de la Fiorentina, seulement huitième en Serie A. Formé au Real Madrid, le milieu offensif de 32 ans a un CV qui parle pour lui en Italie où ses capacités techniques en ont fait l’un des meilleurs passeurs du championnat. En fin de cycle à Florence, l’ancien joueur de Villarreal est prêt pour un dernier challenge. Capable aussi d’évoluer sur un côté, sa polyvalence peut être un atout même si Borja Valero reste avant tout un leader de terrain.

Prix estimé : 6,5 millions d’euros

Borja Valero Fiorentina Serie A 2016-17

Charles Aranguiz (Bayer Leverkusen)

Le milieu chilien de Leverkusen, en Europe depuis deux ans maintenant, a vécu une saison compliquée. S’il a enfin pu enchaîner les matches après une longue blessure lors de son arrivée, il n’a pas été tranchant, à l’image de son équipe, qui a terminé à la douzième place de la Bundesliga. Ce sentiment mitigé et l’absence de Coupe d’Europe pourraient le pousser à quitter le Bayer. À l’aube de ses 30 ans, l’international chilien (58 sélections) peut aisément aider un club qui dispute les joutes continentales. S’il n’a peut-être plus son impact du Mondial 2014, il reste un milieu assez complet qui sait se projeter.

Prix estimé : 10 millions d'euros

Dani Ceballos (Betis Séville)

Actuellement en Pologne pour l’Euro U21, le milieu du Betis est dans la lignée des techniciens espagnols. Intelligent dans ses déplacements, ses dribbles et ses passes, il est promis à un bel avenir et ses deux premières saisons, en Liga, avec le club andalou, confirment cette impression. Si le Betis pourrait en tirer une très belle somme, Ceballos ne possède pour l’instant qu’une clause à 15 millions d’euros. Sous contrat jusqu’en 2020, il n’a pas prolongé et sa clause reste pour l’instant la même. Un joli coup à réussir avec ce milieu plein de promesses, tant les prix du mercato paraissent aujourd’hui excessifs.

Prix estimé : 15 millions d’euros

Davinson Sanchez (Ajax Amsterdam)

L’une des grandes révélations du parcours de l’Ajax en Europa League (défaite en finale 2-0 face à Manchester United). Véritable roc en défense, le joueur formé à l’Atlético Nacional de Medellin a impressionné les observateurs par ses capacités athlétiques. Arrivé il y a à peine un an en Europe, il présente à 21 ans tous les gages d’un futur grand stoppeur. Sa marge de progression reste tout de même conséquente dans la relance. Si son prix peut paraître excessif, il faut prendre en compte le marché des défenseurs centraux, qui reste toujours délicat dans sa pénurie d’éléments de qualité.

Prix estimé : 20 millions d’euros

Davinson Sanchez Ajax

Nicolai Jorgensen (Feyenoord Rotterdam)

Le longiligne attaquant danois vient de réaliser la saison la plus accomplie de sa carrière. 21 buts en Eredivisie avec le Feyenoord et un titre de champion à la clé. Passé notamment par le Bayer Leverkusen, il a justifié en à peine une année son transfert en provenance de Copenhague. Reste à savoir quelle orientation il prendra cet été : rester à Rotterdam et se montrer en C1 ou rejoindre un club du top 5 européen. Si le pari peut être risqué, avec une potentielle Coupe du monde à la clé avec le Danemark, son profil assez original a tapé dans l’oeil de nombreux clubs.

Prix estimé : 13 millions d’euros

Roque Mesa (Las Palmas)

L’un des joueurs les plus intéressants de Las Palmas avec Mauricio Lemos et Jonathan Viera, le milieu taquine le ballon comme personne aux Canaries. Véritable stratège, il ordonne et distribue sur toutes les parties du terrain. À 28 ans, il aurait sans doute mérité une autre carrière mais il n’est pas encore trop tard pour franchir un cap et s’affirmer dans un club de plus grand standing, sans manquer de respect à Las Palmas évidemment.

Prix estimé : 11 millions d’euros

Bryan Ruiz (Sporting Lisbonne)

Le Costaricien n’est certes plus plus aussi rapide la trentaine passée mais ses aptitudes techniques et son élégance en font un joueur à part. À un an de la fin de son contrat, le Sporting pourrait le vendre afin de ne pas le voir partir libre. L’ancien joueur de Fulham aura 32 ans en août. Replacé en milieu offensif ou neuf et demi, juste derrière l’attaquant, ses capacités d’organisateur et sa vision de jeu peuvent aider plus d’une équipe. Le capitaine des Ticos a une aura qui parle pour lui.

Prix : 5 millions d’euros

Costa Rica forward Bryan Ruiz

Ayoze Perez (Newcastle)

L’une des rares satisfactions de Newcastle ces dernières saisons. Resté en Championship pour aider les Magpies, l’attaquant espagnol a effectué cette mission avec un grand sérieux. Avec neuf buts et sept passes décisives, il a contribué à la remontée immédiate de son équipe dans l’élite anglaise. Arrivé en 2014 de Tenerife, Ayoze Perez a su se faire une place dans un championnat réputé pour ses duels et son intensité. Capable d’évoluer sur le côté gauche ou en pointe, il a montré depuis trois saisons de belles capacités individuelles et collectives dans une équipe qui a souvent eu beaucoup de mal à proposer du jeu.

Prix estimé : 12 millions d’euros

Milan Skriniar (Sampdoria)

En 18 mois, le défenseur slovaque a pris de l’épaisseur à la Sampdoria jusqu’à en devenir un titulaire indiscutable. 35 rencontres disputées cette saison et déjà une impression de maturité qui se dégage de ce robuste droitier. International slovaque depuis un an (sept sélections), il a largement rendu la confiance que lui avait accordé le club de Gênes qui l’avait acheté pour un million d’euros, en janvier 2016, à Zilina. L’une des jeunes pousses les plus intéressantes en Serie A cette saison avec Caldara (Atalanta) notamment.

Prix estimé : 10 millions d’euros

Prochain article:
Le groupe du Real contre l'Atlético Madrid sans Navas
Prochain article:
Simão : "Depuis que Griezmann est à l'Atlético, on le voit différemment"
Prochain article:
Gagnez un jeu Football Manager 2018 avec Goal
Prochain article:
Nantes - Face au PSG, Claudio Ranieri aura une idée derrière la tête
Prochain article:
Dortmund - Watzke à propos d'Aubameyang : "c'est un super gars"
Fermer