Neymar, Mbappé, Dybala et les joueurs qui incarnent le futur du Ballon d'Or

PartagerFermer Commentaires
Le Ballon d'Or 2017 devrait encore revenir à Ronaldo ou Messi. Mais qui sont les joueurs les mieux placés pour succéder à ce duo dans le futur ?

Le lauréat du Ballon d'Or 2017 sera connu ce jeudi. Comme lors des neuf années précédentes, et à moins d'une sensation à laquelle personne ne croit vraiment, il reviendra à Ronaldo ou Messi. Le Portugais et l'Argentin ont réussi à s'accaparer toutes les distinctions personnelles depuis 2008, au point où un sacre de l'un des deux est devenu la norme. Les deux stars de la Liga ont imposé un règne sans partage qu'aucun autre joueur n'a réussi à contester. D'aucuns ont cru pouvoir le faire (Xavi, Iniesta, Sneijder, Ribéry, etc…). Mais, ils se sont vite rendus à l'évidence : tant que ces deux-là seront performants et évolueront à leur meilleur niveau, voire même légèrement en dessous, il parait inimaginable que le plus beau des trophées individuels échoue dans les mains d'un autre.

Ces joueurs qui n'ont jamais remporté le Ballon d'Or

Mais, tout règne est appelé à prendre fin. Aussi brillants et aussi endurants soient-ils, Messi et Ronaldo ne sont pas éternels. Et les prémices d'un déclin ont déjà commencé à poindre, notamment dans le cas du Portugais, celui des deux qui est le plus dépendant du physique pour rester performant. Alors, avec l'imminence de ce tournant historique, il n'est pas interdit de se poser la question de la relève. Enumérer les joueurs qui sont les mieux placés pour reprendre le flambeau dans un avenir proche. Ils sont une demi-douzaine à avoir le profil pour inscrire leur nom au palmarès de ce prix. Goal vous les présente en se prêtant au petit jeu des prédictions.

Kylian Mbappé (Paris SG - 18 ans)

Cela fait à peine un an qu'il joue régulièrement au plus haut niveau. Et pourtant, il a déjà tout d'un grand. En l'espace de quelques mois, le natif de Bondy en a montré plus que beaucoup de joueurs tout le long d'une carrière. Il ne fait aucun doute que l'ancien Monégasque est une perle rare, un joyau qu'il convient simplement de polir afin qu'il exploite au maximum son immense potentiel. Doué techniquement, l'international français semble aussi avoir la maturité nécessaire pour ne pas s'égarer en route et répondre à toutes les attentes qu'il suscite. Enfin, il a aussi montré qu'il peut être imperméable à la pression relative à son coût de transfert ou celle qui escorte les jeunes débarquant dans un grand club. À Paris, il a tout pour réussir et devenir le premier Ballon d'Or de l'histoire à évoluer dans le championnat français.

Neymar (PSG - 25 ans)

Coéquipier de Mbappé à Paris, Neymar n'est plus très jeune (25 ans) mais il l'est suffisamment pour espérer conquérir un ou plusieurs Ballons d'Or dans le futur. Il en a l'envie, sa venue à Paris le prouve indirectement, et le talent. Quand Messi et Ronaldo s'éclipseront, il s'imposera naturellement comme leur digne héritier. À condition bien sûr qu'il poursuive sur sa lancée et qu'il parvienne à hisser le PSG dans des sphères jusque-là inexplorées. Un trophée l'été prochain en Russie avec sa Seleçao lui permettra aussi de ne plus souffrir de la comparaison avec ses illustres compatriotes, lauréats du Ballon d'Or par le passé (Ronaldo, Rivaldo, Kakà). Neymar est un génie, mais un génie qui a soif de reconnaissance.

Eden Hazard (Chelsea - 26 ans)

Cela fait bien longtemps qu'Eden Hazard voit son nom associé au Ballon d'Or. À travers ses différentes nominations pour ce prix (cette année, il connait sa quatrième) et aussi en raison de ses déclarations, celles où il dit rêver de la récompense ultime. Enfin, et alors qu'il n'était encore qu'un jeunot du côté de Lille, tous les observateurs en ont fait un vainqueur potentiel de ce prix dans le futur. Les années sont passées et le stratège belge n'a toujours pas conquis cette récompense. Il ne s'en est d'ailleurs même pas rapproché puisque son meilleur classement est 8e (2015). Mais, l'espoir persiste et l'ancien Dogue démontre ces derniers temps avec Chelsea que son appétit demeure intact. Un transfert vers un club de plus grande renommée pourrait sûrement être un plus pour atteindre cet objectif.

Qui pour remplacer Griezmann sur le podium du Ballon d'Or

Paul Pogba (Manchester United - 24 ans)

Par humilité ou simple superstition, beaucoup de joueurs se refusent de parler du Ballon d'Or et encore moins l'évoquer comme un objectif. Ce n'est pas le cas de Paul Pogba. Il y a deux ans, quand il portait encore le maillot de la Juventus, le brillant milieu de terrain n'avait pas fait mystère de son souhait de succéder à Zinedine Zidane comme dernier français à avoir décroché cette distinction. Depuis, il n'a pas tout fait pour que cet espoir se fructifie et les blessures sont venues le freiner dans son ascension. Mais, "la Pioche" ne se décourage pas. Convaincu en ses qualités et bénéficiant du contexte idéal pour progresser et devenir l'un des meilleurs au monde, il reste concentré sur sa mission. Manchester United et l'Equipe de France ont hâte de voir le natif de Lagny-sur-Marne atteindre le niveau qu'il vise.

Robert Lewandowski (Bayern - 29 ans)

L'année dernière, l'attaquant polonais s'était froissé en voyant que son nom ne figurait pas parmi les 20 premiers du Ballon d'Or. Il avait réagi au quart de tour, mais cela démontre l'importance qu'il donne à cette récompense. Cette année, et après qu'il a fini meilleur réalisateur des éliminatoires du Mondial, il se peut qu'il ait plus le sourire au moment où le verdict tombera. Et pour les années à venir ? Même s'il n'est pas aussi complet que Messi ou que Ronaldo et que son travail se limite à marquer des buts, "Lewa" ferait un lauréat crédible dans le futur. N'a-t-il pas flirté avec le podium en 2015 avec 4,17% de voix. Il ne revient qu'à lui d'améliorer ce score et dépasser définitivement Zbigniew Boniek (3e du Ballon d'Or en 1982) en tant que légende n°1 du football polonais.

Kevin De Bruyne (Manchester City - 26 ans)

Il y a un an, on n'aurait peut-être pas pensé à lui comme futur vainqueur du Ballon d'Or. Mais, ces derniers mois, le Belge en a montré et fait assez pour que l'on considère comme un outsider en puissance. Chaque semaine, le milieu offensif illumine les pelouses de Premier League avec ses éclairs de génie, ses passes chirurgicales et cette vista digne des plus grands représentants de ce jeu. Chouchou de Pep Guardiola, l'ancien Blue n'a peut-être pas encore atteint le sommet de son art et ses aptitudes physiques, perceptibles à travers les dizaines de kilomètres qu'il avale à chaque match, laissent aussi supposer que c'est un joueur appelé à occuper le devant de la scène pendant de très longues années. 

L'article continue ci-dessous

Paulo Dybala (Juventus - 24 ans)

"La Joya" est déjà l'attraction de la Serie A, où il a su très rapidement se faire une place au sein de la meilleure équipe du pays et en devenir même le grand leader technique. Mais il lui faut encore franchir un palier sur la scène européenne. Guider la Vieille Dame vers la consécration suprême ou alors rejoindre un club (le Barça ?) où il sera en mesure de réduire le fossé qui le sépare d'un Messi ou d'un Ronaldo. Messi, justement, il en est le digne successeur, si l'on se fie à ce que les Argentins et les Italiens clament. Néanmoins, jusqu'ici, il n'a pas encore montré qu'il pouvait faire oublier "La Pulga". La régularité lui fait encore un peu défaut, et c'est là qu'il doit encore s'améliorer s'il espère un jour s'adjuger le Ballon d'Or.

Antoine Griezmann (Atletico Madrid - 26 ans)

En 2016, il a fini troisième du Ballon d'Or. Cette année, en revanche, ce serait miraculeux de le voir terminer parmi les dix premiers. Indiscutablement, l'attaquant français a fait des pas en arrière ces derniers mois dans le parcours qu'il effectue. Chacun se fera un avis sur les raisons qui ont fait qu'il n'a pas su confirmer (séparation avec son agent, dispersion sur le plan médiatique, un Atletico moins compétitif). Cependant, il y aura assurément unanimité pour dire que le Mâconnais a tous les atouts en main pour rebondir et reprendre sa marche en avant. Une Coupe du Monde réussie l'été prochain et il se retrouvera automatiquement à scruter les plus beaux trophées individuels. À 26 ans, "Grizou" a encore largement temps pour se relancer, et tirer les leçons nécessaires de ses erreurs. 

Prochain article:
Arsenal, Wenger : "Özil ? Je crois qu'il veut rester"
Prochain article:
Barcelone - Direction la Chine pour Javier Mascherano ?
Prochain article:
PSG - Unai Emery : "Nous voulons une sentinelle cet hiver"
Prochain article:
PSG, la MCN a encore brillé face à Rennes
Prochain article:
L'Egyptien Ahmed Hegazy définitivement transféré à WBA
Fermer