Ibrahimovic : "Les Français devraient m’aimer, car je les représente"

PartagerFermer Commentaires
Lors d'un entretien à Canal+, Ibrahimovic s’est étalé sur sa personnalité et l’image qu’il dégage. Pour lui, il n’est pas si différent des Français.

Zlatan Ibrahimovic a quitté la France il y a presque deux ans. Le Suédois avait beaucoup fait parler de lui lors de son passage en Ligue 1 de par ses buts, mais aussi ses déclarations tapageuses. Interviewé par Canal+ lors du reportage « ma part d’ombre », l’attaquant mancunien a reconnu avoir aimé ce jeu-là. Celui de provoquer les journalistes.

Ibrahimovic absent un mois

« Quand je fais mes trucs, c’est parce que je sais que les médias n’acceptent pas toujours ce qu’on peut dire, a-t-il confié. Par exemple, ma réflexion sur la Tour Eiffel, je savais que ça les rendrait fous. Je l’a fait exprès. Parce que je mesure l’effet. Si je le pense ou pas, c’est une autre question ». Le Scandinave a pu parfois passer pour un arrogant durant son séjour à Paris. Une facette qu’il ne renie pas. Au contraire, il l’assume parfaitement et estime que c’était la meilleure attitude à avoir dans ce pays : « Par rapport à ce que je dis, vous dites que je suis arrogant et les Français sont connus pour leur arrogance. Je suis exactement comme vous. Vous devriez m’adorer, parce que je représente parfaitement la France ».

L'article continue ci-dessous

Ibrahimovic a un rapport particulier avec la presse française, mais celui avec la presse suédoise est encore plus complexe. « Ils m'attaquant encore aujourd’hui, a-t-il confié. Parce qu'ils n'acceptent pas que je sois Ibrahimovic. Si un autre joueur faisaient les mêmes erreurs que moi, ils le défendraient. Quand c'est moi, ils ne me défendent pas. Mais ça va, c'est e qui m'a rendu plus fort. Je te parle de racisme là. Je ne dis pas que c'est du racisme affirmé, mais du racisme latent. C'est ça, j'en suis sûr. Parce que je ne m'appelle pas Svensson ou Andersson, ou que je suis blond, ils me défendraient même si je braquais une banque. Mais, ils ne le font pas comme ils le devraient ».

Ibra estime, pour conclure, qu’il mérite un peu plus de reconnaissance de la part de ses compatriotes : « Je suis probablement le meilleur joueur suédois de l'histoire. Ce que j'ai fait, personne ne l'a fait. Le record de victoires aux Ballons d'Or Suédois, c'était deux. Et moi, combien j'en ai gagné ? Onze. Ce n'est jamais arrivé. Ce que j'ai fait pour le football suédois personne ne l'a fait ».

 

Prochain article:
Nigeria-Islande | Horaire, streaming, TV, blessures : toutes les infos pratiques
Prochain article:
France-Pérou, les compositions officielles : Giroud et Matuidi bien présents
Prochain article:
Groupe C – Danemark 1-1 Australie : tout reste ouvert dans la poule des Bleus
Prochain article:
Tunisie, Nabil Maaloul croit à l'exploit face à la Belgique
Prochain article:
Belgique, Thomas Meunier est "totalement prêt"
Fermer