Hongrie-Australie 1-2 - L'Australie signe un nouveau succès, sans briller

Commentaires
L'Australie a battue la Hongrie (1-2) pour son dernier match de préparation avant la Coupe du monde. Sa prestation a été contrastée

Quelques jours après sa copie impressionnante contre la République tchèque (4-0), l'Australie s'est encore imposée pour son dernier match de préparation au Mondial avant son entrée en lice contre les Bleus, mais elle n'a pas autant convaincu ce samedi soir.

Le onze de départ

PS Australie

En déplacement à Budapest, les Socceroos ont buté sur une formation hongroise qui leur a donné du fil à retordre. La première période de la rencontre a même été dominée dans les grands largeurs par les locaux, mais Matt Ryan, le portier australien, a fait le job pour maintenir sa cage inviolée, quand il n'a pas été suppléé par ses défenseurs - Luongo ou Risdon, tous deux auteurs d'un sauvetage - ou ses poteaux, sur une frappe lointaine de Kleinheisler après la demi-heure de jeu.

L'article continue ci-dessous

Après ce premier acte laborieux, l'Australie a eu le mérite de débloquer la situation grâce à un homme, le jeune Daniel Arzani. Agé de 19 ans comme Kylian Mbappé, il sera tout simplement le plus jeune joueur de cette édition en Coupe du monde.

C'est lui qui a permis à l'Australie de passer devant grâce à un tir victorieux à mi-distance une minute après son entrée en jeu (0-1, 74e). La Hongrie, toujours aussi entreprenante, a néanmoins été cherchée l'égalisation sur un but contre son camp de Sainsbury à deux minutes de la fin du temps règlementaire (1-1, 88e). Mais il a fallu un nouveau "CSC", et dans l'autre camp cette fois-ci, pour voir les Socceroos signer une victoire au bout des arrêts de jeu après que Kadar ait trompé son propre gardien (1-2, 90e+2).

Bousculée mais réaliste, l'Australie a su montrer ses armes avec un bloc très bas. Une configuration tactique à laquelle les Bleus doivent s'attendre pour leur premier match de Coupe du monde le 16 juin, dans une semaine. 

Prochain article:
OFFICIEL - Entre 10 et 15 jours d'absence pour Adil Rami (OM)
Prochain article:
OFFICIEL - L'UEFA rejette l'appel de l'Olympique Lyonnais
Prochain article:
AS Roma, Monchi défend son bilan : "Je ne suis pas ici parce que j'ai gagné au loto"
Prochain article:
Tottenham, Mauricio Pochettino explique la blessure d'Hugo Lloris : "La pression du jugement a sûrement causé sa blessure"
Prochain article:
OM - Kevin Strootman : "Le stade vide ? Ce n'est pas une excuse"
Fermer