Guingamp : Nicolas Benezet égratigne Jimmy Briand

PartagerFermer Commentaires
Attendu à Bordeaux après avoir quitté l'En Avant Guingamp cet été, Jimmy Briand s'était pourtant engagé à ne pas rallier une autre équipe de Ligue 1.

"C’est une pointe de déception, je ne le cache pas. C’est vrai qu’il y avait un accord moral. Mais maintenant je ne suis pas surpris, ça fait partie des choses qui peuvent arriver dans le foot. Je constate. Je suis déçu, maintenant j’avance. Ça sera maintenant un adversaire, j’allais même dire un ennemi. Maintenant il est dans le camp d’en face, tant pis pour lui. C’est la vie", déclarait Antoine Kombouaré, l'entraîneur de l'En Avant Guingamp, au sujet de la signature de Jimmy Briand pour deux saisons aux Girondins de Bordeaux. 

Ce qui vaut à l'ancien attaquant du Stade Rennais et de l'Olympique Lyonnais de telles déclarations ? Le fait de s'être engagé en faveur des Marines et Blancs, contrecarant une clause décrétée par le club breton pour éviter que son joueur ne s'engage dans une équipe évoluant en Ligue 1. "On lui souhaite le meilleur avec un nouveau club mais il y a un certain nombre d'engagements à tenir et, notamment, appelons un chat un chat, celui de ne pas évoluer en Ligue 1", avait par exemple prévenu Bertrand Desplat, le président du club breton, le 29 juillet dernier. 

Une drôle de vidéo publiée par Nicolas Benezet 

En trahissant la confiance de son ancien club, il semblerait donc que Jimmy Briand ne se soit pas fait que des amis en Bretagne, comme il pouvait s'y attendre. Plus surprenant, Nicolas Benezet, milieu offensif de l'En Avant, s'est à son tour adonné à sa petite pique personnelle, s'affichant sur les réseaux sociaux en train d'utiliser un maillot de son ancien partenaire pour entretenir les flammes de son barbecue... 

Habitué à amuser la galerie sur les réseaux sociaux, difficile toutefois de connaître l'intention réelle du joueur en postant cette vidéo, mais autant dire que les retrouvailles entre les Guingampais et le principal intéressé risquent d'être pour le moins hostiles, bien que ce soit le jeu parfois cruel du mercato estival. 
 

 

Prochain article:
Manchester City : saison déjà terminée pour Claudio Bravo ?
Prochain article:
Valence-Atletico Madrid, 1-1 : Rodrigo prive les Colchoneros de la victoire
Prochain article:
Manchester United, Paul Scholes : "Paul Pogba n'est pas un leader et manque de régularité"
Prochain article:
France, la mise au point de Christophe Dugarry concernant Didier Deschamps
Prochain article:
Arsène Wenger voit Thierry Henry à Bordeaux : "Il veut le poste"
Fermer