Domagoj Vida échappe à une suspension

Commentaires
La FIFA a adressé un avertissement à Domagoj Vida, à la suite du message politique qu'a exprimé le Croate après la qualification face à la Russie.

Un des héros de la qualification croate pour les demi-finales de la Coupe du Monde, Domagoj Vida craignait de ne pas participer aux deux derniers matches des siens dans cette compétition. Le défenseur central était visé par une enquête de la FIFA pour avoir adressé un message à caractère politique à l'issue de la victoire contre la Russie.

Le match face à la Sbornaya à peine terminé, le joueur du Besiktas Istanbul a posté une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il criait "Gloire à l'Ukraine", pour ensuite ajouter : "cette victoire est pour le Dynamo et l'Ukraine... allez Croatie". Pour information, Vida a passé cinq ans en Ukraine, jouant un total de 160 matches pour le Dynamo Kiev.

L'article continue ci-dessous

Connaissant le conflit qui existe entre la Russie et l'Ukraine, et en particulier depuis la crise de Crimée (2014), la déclaration de Vida avait tout d'une provocation envers les Russes. Le joueur a d'ailleurs vite compris qu'il avait dépassé les bornes. Dans un entretien à Sports.ru, quelques heures après le match, il a déclaré qu'il s'agissait simplement "d'une blague" et qu'il adore le "peuple russe".

Les instances du football international auraient pu ne pas l'entendre de cette oreille. Dans un communiqué, elles ont fait savoir dimanche qu'ils sont "en train d'analyser les différents compte-rendu de ce match ainsi que les preuves potentielles concernant l'affaire".  Vida peut donc trembler à l'idée de devoir rater bêtement les rendez-vous les plus importants de la Vatreni dans ce Mondial. Finalement, après avoir étudié ce cas, ils ont décidé d'émettre un simple avertissement au joueur.

À noter que Vida n'a pas été le seul Croate à livrer un message personnel après la qualification de la sélection au damier. C'était aussi le cas de Danijel Subasic. En dessous de son maillot, le portier monégasque portait un t-shirt sur lequel il rendait hommage à son ancien coéquipier, Hrvoje Custic. Ce dernier avait trouvé la mort il y a dix ans en se heurtant à un panneau publicitaire en voulant réceptionner un long dégagement de Subasic avant que le ballon ne sorte en touche. "Suba" exhibait ce t-shirt à chaque fin de match, mais la FIFA l'avait prévenu après le 8e contre le Danemark qu'il n'avait plus le droit de le faire. C'est Iva Olivari, le directeur de la sélection croate, qui est intervenu pour dissuader le portier de récidiver et s'exposer ainsi à une sanction. 

Prochain article:
Cristiano Ronaldo voit rouge pour la première fois en Ligue des Champions
Prochain article:
Tottenham, Lamela défend Kane contre les critiques
Prochain article:
Shakhtar Donetsk-Hoffenheim 2-2, le Shakhtar sauve le nul
Prochain article:
L'Atlético de Madrid, bête noire des clubs français en Coupe d'Europe
Prochain article:
Pochettino se fâche après une question sur ses joueurs : "Comme si les autres étaient de la merde..."
Fermer