Equipe de France, Benjamin Pavard : "Ce ne sont pas Suarez ou Cavani qui vont nous faire peur"

Commentaires
Invité de Téléfoot ce dimanche matin, Benjamin Pavard a évoqué son premier but en Coupe du Monde et l'Uruguay, futur adversaire des Bleus.

Il vit son rêve à fond. Titulaire à droite de la défense de l'équipe de France, Benjamin Pavard a encore marqué les esprits samedi en inscrivant son premier but en Coupe du Monde. Quelques minutes seulement après avoir concédé le coup-franc amenant le but du 2-1 pour l'Argentine.

Auteur d'un but somptueux d'une demi-volée du droit, Benjamin Pavard est devenu le premier joueur français à inscrire un but de l'extérieur de la surface en Coupe du Monde depuis Lilian Thuram lors de la demi-finale de 1998 contre la Croatie.

"Depuis hier, je regarde mon but sur Internet"

Il était invité de Téléfoot ce dimanche matin et est revenu sur ce grand moment d'émotion : "Je suis encore sur un nuage. Je reçois plein de messages. Je ne peux pas répondre à tout le monde, mais j'essaye. En plus ma copine était en tribune. Elle était venue pour ça et elle m'a dit qu'elle aussi avait pleuré."

"Depuis hier je regarde mon but sur Internet. Je la prends vraiment bien. Ce but nous a donné une bouffée d'oxygène. Après, on s'est lâchés. C'est bien pour moi et pour l'équipe. Tout le monde me met en confiance et je pense que ça s'est vu sur cette reprise."

Benjamin Pavard France Argentina World Cup 30062018

L'article continue ci-dessous

Benjamin Pavard s'apprête maintenant à faire face à l'Uruguay en quarts de finale du Mondial. Un adversaire qui pourrait être privé d'Edinson Cavani, sorti blessé samedi soir après avoir inscrit un doublé contre le Portugal (2-1).

"C'est une équipe très forte, qui a de bons remplaçants. On a peur de personne. On n'avait pas peur de Messi, et ce ne sont pas Suarez ou Cavani qui vont nous faire peur. On est sûr de notre jeu, de notre équipe. On est une équipe très forte. Sur le terrain, je me fiche du joueur qui est en face. Je suis dans ma bulle et je ne fais pas attention contre qui je joue", a assuré le défenseur français après que Didier Deschamps a évoqué la blessure au mollet de Cavani.

Et publiquement, le sélectionneur des Bleus assure qu'il ne souhaite pas l'absence du Parisien : "J'espère pour lui qu'il sera là, sincèrement. C'est un joueur que j'apprécie beaucoup. J'aime ce qu'il fait sur le terrain. C'est une bonne personne. Il a une blessure musculaire, il reste cinq jours. On verra bien."

Prochain article:
Liga - Le syndicat des joueurs ne veut pas aller jouer à l'étranger
Prochain article:
Inter Milan - Appel gagné par Luciano Spalletti et suspension annulée
Prochain article:
PSG - Thomas Tuchel : "Maintenant, en quelque sorte, c'est le début pour moi"
Prochain article:
FIFA - Nouvelles accusations à l'encontre de l'ex secrétaire général Jérôme Valcke
Prochain article:
OFFICIEL - Pierre-François Aubameyang ne sera pas le sélectionneur du Gabon
Fermer