Ballon d'Or - Les représentants de la Ligue 1 n'oublieront pas 2017

PartagerFermer Commentaires
Nommés pour le Ballon d’Or, Neymar, Edinson Cavani, Kylian Mbappé et Radamel Falcao ont tous vécu une année riche en rebondissements.

La Ligue 1 est encore loin de certains de ses voisins, mais avec 4 représentants dans la liste des joueurs nommés au Ballon d’Or, elle confirme sa progression sur l’échiquier européen. Neymar, débarqué sur un tapis rouge au PSG cet été, mais aussi Edinson Cavani, Kylian Mbappé et Radamel Falcao n’ont pas volé cet honneur. Rembobinons un peu le film pour mesurer à quel point cette année 2017 fera date dans leur carrière.

Ballon d’Or 2017 - Qui pour remplacer Antoine Griezmann sur le podium ?

Neymar, le choix d’une nouvelle vie

La superstar brésilienne est devenue le joueur le plus cher de l’histoire du football après son transfert au Paris Saint-Germain l'été dernier. Son feuilleton a créé un traumatisme sans précédent au FC Barcelone – personne n’a oublié le "Se queda" de Gérard Piqué – et dans les instances du football espagnol. Mais avant cela, Neymar avait déjà fait parler de lui en étant le protagoniste majeur de la fameuse remontada contre ce même Paris Saint-Germain. Son intégration express dans la capitale française, ses premières prouesses en France et sa bisbille avec Edinson Cavani ont été commentées dans le monde entier. À vingt-cinq ans, le Brésilien a ouvert un nouveau chapitre de sa vie.

HD Neymar PSG

Ses chiffres en 2017* : 46 matches - 29 buts, 17 passes décisives
Titres collectifs : Vainqueur de la Coupe du Roi avec le FC Barcelone
Distinctions individuelles : Membre du FIFA FIFPro Wolrd 11 2017

LE moment à retenir : la remontada contre le PSG
Étrillé 4-0 au Parc des Princes en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, Neymar annonce la couleur dans les médias. Et dans une ambiance électrique, le Brésilien met des actes sur les mots en martyrisant une équipe parisienne tétanisée par l’enjeu. Le match est désordonné, irrationnel. Barcelone, qui mène 2-0, a dessiné les contours de l’exploit en première période quand le numéro 11 prend les choses en main. Dès le retour des vestiaires, il obtient un penalty transformé par Lionel Messi (3-0). Barcelone remet un pied à terre quand Edinson Cavani marque à l’heure de jeu (3-1). Mais Neymar fait rugir le Camp Nou d’un coup-franc majestueux dans les dix dernières minutes (4-1), avant de prendre ses responsabilités pour tirer avec conviction un penalty obtenu par Suarez dans les arrêts de jeu (5-1). La dernière action est aussi mythique que le cri de panique de ceux qui l’ont commentée. Un dernier ballon de Neymar dans la boîte et Sergi Roberto, du bout du pied, fait exploser un Camp Nou en ébullition (6-1). L’histoire retiendra que Lionel Messi a obtenu toutes les louanges dans la presse catalane le lendemain matin. Une raison de plus pour s’affranchir du maître.

Edinson Cavani, la consécration

Si souvent dénigré, Edinson Cavani a marqué, encore et encore, pour prendre une autre dimension en 2017. L’Uruguayen a certainement vécu l’année la plus faste de sa carrière. Longtemps cantonné au côté gauche dans l’ombre de Zlatan Ibrahimovic, celui que l’on surnomme "El Matador" a pris le relais du Suédois avec brio, dans son style tout en générosité. Il est aujourd’hui l’une des coqueluches du Parc des Princes et fait l’unanimité dans la presse française et étrangère. Il devrait aussi détrôner Ibrahimovic pour devenir le meilleur buteur de l’histoire du Paris Saint-Germain.

Edinson Cavani Marseille PSG Ligue 1 22102017

Ses chiffres en 2017 : 50 matches - 48 buts, 8 passes décisives
Titres collectifs : Vainqueur de la Coupe de France, de la Coupe de la Ligue et du Trophée des Champions avec le PSG
Distinctions individuelles : Meilleur buteur de Ligue 1 (35 buts), Trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 1, Membre de l’équipe-type de Ligue 1

LE moment à retenir : le coup-franc à Marseille
Si le PSG a attendu le mois de décembre et un revers à Strasbourg (2-1) pour perdre son premier match cette saison, une première défaite à Marseille aurait été malvenue. Et pour cela, au moins, le club de la capitale peut remercier Edinson Cavani. Après une prestation collective très fade, l’équipe d’Unai Emery est à deux doigts de perdre contre un OM survolté au Vélodrome cet automne, mais un coup-franc surpuissant de l’Uruguayen lui permet de conserver son invincibilité. On dit souvent de l’Uruguayen qu’il joue avec personnalité. C’est une qualité qui a pris tout son sens au bout de cette nuit marseillaise.

Kylian Mbappé, un ouragan de 18 ans

Annoncé comme un grand espoir du football français, Kylian Mbappé a fait une entrée fracassante dans le panorama du football mondial. Intelligent, clairvoyant, parfois foudroyant, le prodige de Bondy a tout fait très vite – et dans l’ordre – pour éblouir la France et l’Europe toute entière. Rapidement convoqué en équipe de France après son explosion, le jeune attaquant a porté Monaco en Ligue des champions avant d’être sacré Champion de France avec son club formateur. Il est ensuite devenu le deuxième joueur le plus cher de l’histoire en rejoignant le Paris Saint-Germain pour 180 millions d’euros. Ils sont peu, très peu, à se targuer d’une explosion aussi soudaine.

Kylian Mbappé Dortmund

Ses chiffres en 2017 : 49 matches - 29 buts, 13 passes décisives
Titres collectifs : Champion de France avec l’AS Monaco
Distinctions individuelles : Meilleur Espoir de Ligue 1, Golden Boy, Membre de l’équipe-type de Ligue 1

LE moment à retenir : le doublé à Dortmund
Dans une pluie d’étoiles, il est difficile de n’en retenir qu’une. Depuis dix mois, Kylian Mbappé a souvent diffusé une sensation de plénitude. Des prestations XXL, contre contre le Bayern, au Parc ou à Caen avec Monaco par exemple, des gestes, des enchaînements, des dribbles. Toutes ces images restent en tête, par bribes. Mais son moment le plus marquant reste certainement son doublé à Dortmund. Un premier but de raccroc devant le mur jaune avant un face-à-face bluffant de lucidité et conclu par un ballon tranquillement enroulé en pleine lucarne. L’Europe n’a pas découvert le Français au Signal Iduna Park, mais cette prestation-là l’a fait entrer dans une autre dimension. C’est aussi ce soir-là qu’il a fait sa fameuse célébration pour la première fois.

Radamel Falcao, la renaissance

Personne n’aurait imaginé que Radamel Falcao redeviendrait le Tigre, il y a un an et demi, lorsque le Colombien est revenu à Monaco sur la pointe des pieds. Le buteur a pourtant réussi son pari en faisant évoluer son jeu pour retrouver ses sensations et signer une saison remarquable. Capitaine respecté d’une bande de jeunes loups, Falcao a été un grand artisan du titre de champion de France de l’AS Monaco. Et si le club de la Principauté a perdu de sa superbe après un été agité en coulisses, l’ancien buteur de l’Atlético est reparti sur des bases personnelles encore plus élevées.

Radamel Falcao Manchester City Monaco

L'article continue ci-dessous

Ses chiffres en 2017 : 44 matches - 32 buts, 4 passes décisives
Titres collectifs : Champion de France avec l’AS Monaco
Distinctions individuelles : /

LE moment à retenir : le doublé contre Manchester City
L’ivresse d’un buteur est une joie contagieuse qui ne se décrit pas. Dans un match de gala entre deux des équipes les plus spectaculaires d’Europe, Radamel Falcao s’offre un doublé pour rappeler le joueur qu’il est à toute l’Angleterre. Cest un symbole fort. Ce soir-là, Monaco s’incline (5-3), mais les deux buts du Colombien éveillent les souvenirs de ses grandes années. Il inscrit le premier d’une tête opportuniste, avant d’humilier la défense des Citizens puis de conclure d’un délicieux petit piqué. Une action géniale qui gomme presque instantanément son penalty manqué juste avant.

* : Statistiques Opta. Chiffres valables du 1er janvier au 7 décembre 2017, toutes compétitions confondues et incluant les deux clubs quand le joueur a fait l'objet d'un transfert. 

Prochain article:
Arsenal, Wenger : "Özil ? Je crois qu'il veut rester"
Prochain article:
Barcelone - Direction la Chine pour Javier Mascherano ?
Prochain article:
PSG - Unai Emery : "Nous voulons une sentinelle cet hiver"
Prochain article:
PSG, la MCN a encore brillé face à Rennes
Prochain article:
L'Egyptien Ahmed Hegazy définitivement transféré à WBA
Fermer