Atletico Madrid, Filipe Luis : "Les jeunes footballeurs oublient le monde réel"

PartagerFermer Commentaires
Le défenseur de l’Atletico est revenu sur sa carrière, les étapes traversées, et parle de la nouvelle génération de footballeurs.

"J’ai eu ma période où je sortais beaucoup, je buvais plus que ce que je n’aurais dû. Heureusement, mon père m’a remis sur le droit chemin" confesse Filipe Luis.

Arrivé à l’Atletico Madrid en 2010, il a alors 25 ans et quelques années passées à La Corogne. Sept ans plus tard, le Brésilien est un défenseur accompli, considéré comme l’un des meilleurs à son poste.

L’ancien latéral de Chelsea est d’ailleurs conscient de la chance qu’il a : "Il y a beaucoup de pression mais au final très peu d’heures de travail et je suis bien payé".

Filipe Luis ajoute ensuite : "Je regarde ce qu’il se passe dans la société d’aujourd’hui et comment vivent les gens. Je sais ce qu’il se passe. Donc la moindre des choses est de rester sérieux dans mon travail, je ne changerais cela pour rien au monde".

L'article continue ci-dessous

Enfin le Brésilien parle de la nouvelle génération de footballeurs. Des jeunes "qui vivent à 80% dans leur bulle" et "qui pensent qu’avec un sac de marque, des chaussures à 400 euros et quelques tatouages, ils vont devenir des stars et être respectés des gens".

Filipe Luis termine : "Ils ont oublié à quoi ressemblent le monde réel ".

A 32 ans, Filipe Luis pourrait disputer sa première Coupe du monde l’été prochain. Il a été champion d’Angleterre avec Chelsea (2015) et champion d’Espagne avec l’Atletico (2014), club avec lequel il a disputé deux finales de Ligues des champions (2014, 2016).

Prochain article:
Real Madrid-Tottenham, Lloris : "Les sensations sont fantastiques"
Prochain article:
Chelsea-Roma, Conte à la conquête de l'Europe
Prochain article:
Leipzig vainqueur, Liverpool et le Spartak cartonnent - Le résumé de la soirée en Ligue des champions
Prochain article:
VIDÉO - Monaco-Besiktas (1-2) : toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Manchester-City-Naples 2-1, City confirme sa première place
Fermer