thumbnail Bonjour,

Milieu de terrain prometteur, le nom de Julian Weigl a longtemps été associé au Paris Saint-Germain cet été, ce qui n'a pas manqué de l'agacer.

Annoncé comme l'avenir de la sélection allemande à son poste, Julian Weigl, 23 ans, est un joueur promis à une riche carrière. Si pour l'heure, il n'a honoré que cinq sélections pour la Mannschaft, le jeune milieu de terrain du Borussia Dortmund est considéré comme l'un des tous meilleurs joueurs de Bundesliga, ce qui lui vaut forcément son lot de rumeurs en tous genres lors de chaque mercato. Et cet été n'a évidemment pas dérogé à la règle. 

Et pour cause, c'est surtout sous les ordres de Thomas Tuchel que le natif de Bad Aibling s'est imposé dans l'entrejeu du Borussia Dortmund, entretenant une relation toute particulière avec le technicien aujourd'hui au Paris Saint-Germain. De ce fait, alors que le club de la capitale était à la recherche active d'un milieu de terrain cet été, le rapprochement a été très rapide pour bon nombre de médias, faisant même état de discussions avancées. 

"De mon côté, il n’y avait pas de volonté de quitter le Borussia cet été"

Pourtant, à en croire les déclarations du principal intéressé dans les colonnes du média Bild ce mercredi, il semblerait qu'aucune des lignes rédigées au sujet d'un potentiel transfert de l'international allemand vers le PSG n'aient reposé sur ne serait-ce qu'un soupçon de vérité. 

Julian Weigl Borussia Dortmund

"C’était clair que ces rumeurs allaient sortir quand Thomas Tuchel est devenu l’entraîneur du PSG. Ce n’est pas un secret que je me suis bien entendu avec lui à Dortmund et qu’il m’a amené au niveau où je suis aujourd’hui. J’étais préparé à cette situation. Quand les rumeurs sont sorties, je n’ai pas prêté attention à cela au début. Plus tard, quand les médias ont annoncé un prétendu accord, des amis proches m’ont appelé et m’ont demandé pourquoi je n’avais rien dit. Cela a commencé à m’agacer. De mon côté, il n’y avait pas de volonté de quitter le Borussia cet été", a ainsi affirmé Weigl. On ne peut plus clair. 

Relatifs