thumbnail Bonjour,

Interrogé par France Football avant l'entrée en lice des Lions de l'Atlas face à l'Iran, le capitaine a estimé que son équipe avait de solides atouts.

Après 20 années d'attente, le Maroc fait son grand retour en Coupe du Monde. Pour cette édition en Russie, les hommes d'Hervé Renard ont hérité d'un groupe bien difficile, avec l'Espagne, le Portugal et l'Iran. Un défi de taille pour les Lions de l'Atlas, emmenés par Medhi Benatia et d'autres cadres. 

Questionné par France Football avant son premier match, vendredi (17 heures) contre l'Iran, le défenseur central de la Juventus nourrit des espoirs pour sa sélection, en estimant que l'équipe est concentrée à 100% sur ses matches de poule. "Je n'aime pas trop les pronostics et les estimations, mais une chose est sûre : on n'est pas en Russie pour faire du tourisme ou de la figuration. Je pense que nous aurons notre mot à dire. A nous d'être à la hauteur de l'événement."

"Les joueurs savent se mettre au diapason"

Pour ce qui est des qualités du Maroc, Benatia compte avant tout sur la solidarité et le collectif de son équipe. "Je pense que nous avons montré des choses cohérentes durant les qualifications. Une solidité défensive notamment, puisqu'on n'a encaissé aucun but. Les joueurs savent se mettre au diapason. On est solidaire et cet esprit d'équipe nous sera forcément bénéfique."

Herve Renard Morocco

Pour ce qui est du sélectionneur, Medhi Benatia est admiratif du travail effectué par Hervé Renard depuis son arrivée. Dans la lignée de ses performances avec la Zambie et la Cote d'Ivoire, l'entraîneur français a redonné une certaine vitalité avec cette équipe. "Le coach est quelqu'un de travailleur et de rigoureux. Il a trouvé les bons mots et il a su nous responsabiliser. Mais surtout, il est arrivé à nous faire prendre conscience du potentiel que nous avions."

 

Relatifs