thumbnail Bonjour,

Présent en conférence de presse ce mercredi, Rudi Garcia est revenu sur les mauvais résultats de son équipe avant la réception de Konyaspor jeudi.

L’OM reçoit Konyaspor jeudi soir au stade Vélodrome en Ligue Europa (21h05). Un match qui peut s’avérer être décisif pour la suite de l’aventure olympienne de Rudi Garcia. Incendié au lendemain de l'humiliation reçue à Monaco (6-1) il y a deux semaines, l’entraineur de l’OM a perdu toute sa crédibilité auprès des supporters après la défaite contre Rennes (1-3) dimanche.

Une situation qui ne semble pas préoccuper Garcia : "Les critiques me concernant ? Peu importe tant que l’on travaille à l’entrainement. Le communiqué des Winners (groupe de supporters) ? Je ne l’ai pas lu, on travaille c’est tout. Il y a des leaders comme Dimitri (Payet) capable de recadrer tout le groupe, jeudi on ira à la guerre".

"Je ne suis pas là pour faire plaisir aux joueurs"

L’ancien entraineur de l’AS Rome reconnait en revanche que jouer au Vélodrome ne doit pas devenir un handicap : "Le Vélodrome doit être un atout pour les joueurs, c’est à nous de changer ça, il faut stopper l’hémorragie en défense et mieux utiliser le ballon".

Rudi Garcia est revenu sur sa décision de sortir Hiroki Sakai face à Rennes, alors que Patrice Evra prenait l’eau dans son couloir : "Evra ? Personne n’est indiscutable. Face à Rennes, j’aurais pu sortir n’importe quel joueur à part Mandanda, je ne suis pas là pour faire plaisir aux joueurs. On avait des difficultés sur le côté d’Hiroki (Sakai) avec la vitesse de Mubele, mais maintenant ça ne sert plus à rien de regarder le match de dimanche".

Face à Konyaspor jeudi soir, Rudi Garcia devra composer sans Steve Mandanda, Aymen Abdennour ou Kostas Mitroglou, blessés.

Relatifs