Argentine, Sampaoli n'a pas (encore) été limogé

Commentaires
La fédération argentine de football vient de faire savoir que Jorge Sampaoli sera en charge de la sélection des -20 ans à la fin du mois de juillet.

Jorge Sampaoli et l'Albiceleste, l'histoire n'est peut-être pas terminée. Alors que de nombreux médias argentins avaient laissé croire que la collaboration avait été rompue il s'avère que technicien de 58 ans est toujours sommé de tenir son rôle. Il sera même de retour de vacances dès la fin de ce mois de juillet afin de s'occuper de la sélection juniors.

C'est à la suite d'une réunion avec le président de la fédération, Claudio Tapia, qu'il a été décidé que Sampaoli va continuer à opérer pour l'AFA. Du moins, pour l'instant. "La réunion, qui a eu lieu sur le campus d'Ezeiza et a duré environ une heure, portait sur la performance de l'équipe nationale lors de la dernière Coupe du monde, a fait savoir la Fédération dans un communiqué. Conformément à ce qui était prévu, et à la suite du départ de Sebastián Beccacece (responsable des U20), Jorge Sampaoli s'occupera de la sélection au tournoi de l'Alcudia (Valence) à la fin du mois."  

Sampaoli n'est pas pour autant sûr de conserver son poste de sélectionneur. Un nouvel entretien se tiendra dans quelques semaines pour décider de son avenir. "Les dirigeants vont procéder à une évaluation à la fin du mois lors de la prochaine réunion du Comité exécutif", a indiqué l'AFA. La prochaine échéance importante pour l'Argentine c'est la Copa America 2019 au Brésil.

Sampaoli a été nommé à la tête des doubles champions du monde en 2017 en remplacement d'Edgardo Bauza. Avec lui, Messi et ses coéquipiers se sont qualifiés pénibles pour la Coupe du Monde. Et lors de la phase finale du tournoi, ils se sont contentés du minimum, à savoir une qualification pour les huitièmes de finale.
 

Prochain article:
Ligue des champions - Le PSG galère encore et toujours en déplacement chez les grands d'Europe
Prochain article:
Ligue des champions - Après de nombreux bugs de diffusion et la colère des abonnés, RMC Sport présente ses excuses
Prochain article:
Monaco-Atlético Madrid (1-2) - Malgré la défaite, Monaco avance
Prochain article:
Monaco-Atlético Madrid 1-2 : toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Liverpool-PSG 3-2 : toutes les réactions en zone mixte
Fermer