thumbnail Bonjour,

Le Mondial africain n'a pas sourit aux équipes du continent, mais a été une vraie réussite pour le peuple hôte. Sourire, communion, sympathie, et bon accueil étaient au rendez vous. Les journalistes de Goal.com présents en Afrique du Sud livrent leur impressions.

Peter Pedroncelli est fier de son pays. Il estime avec justesse que « les stades était magnifiques, que la sécurité était à la hauteur, que le football était divertissant et que les sud-africains étaient aimables et gentils ». D’après lui les rares critiques ce sont portés quasi-exclusivement sur Jabulani, le fameux ballon de la Coupe du Monde. Il est donc très fier de la manière dont ses compatriotes ont accueilli les visiteurs étrangers et il se réjouit des retours positifs qu’on lui a donné. En voici quelques-uns.

                                


Ewan Macdonald, Angleterre

J’ai fait un voyage fantastique, et ce qui m’a le plus marqué c’est la gentillesse des sud-africains. Peu importe les circonstances, ils étaient toujours prêt à m’offrir un sourire ou à me proposer leur aide. Je n’ai jamais été dans un pays si amical et ouvert. Bien sûr l’Afrique du Sud a des problèmes, mais avec l’état d’esprit de ces personnes, je suis certains qu’ils vont les surmonter. Ce pays était un choix fantastique pour la Coupe du Monde. Ma vision a complètement changé, et je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas. L’Afrique du Sud a accueilli le monde avec brio !


Amar Singh, Angleterre

Je pense que l’Afrique du Sud, était un excellent choix. La grande majorité des sud-africains étaient chaleureux, amicaux, et très fiers d’accueillir la Coupe du Monde. Je retournerais avec plaisir dans ce pays, et je pense que beaucoup de journalistes partagent ce sentiment. Certes il y a des problèmes de violence et de pauvreté qui doivent être pris au sérieux, mais je suis convaincu que l’Afrique du Sud est sur la bonne voie.

 

  

 

Ami Ayari, USA

Mon expérience en Afrique du Sud a été incroyablement positive, et je pense revenir, car même si je suis allé dans 5 villes différentes, il me reste tant à découvrir. Ce que j’ai trouvé ici a largement dépassé mes attentes. Le pays est bien plus développé que ce que l’on pouvait croire. C’est drôle de dire cela, sachant que je suis tunisien, mais c’est vrai. Peut-être qu’on peut juste critiquer les transports en commun de Johannesburg, mais je suis sûr que ca va s’améliorer. La véritable réussite de cette Coupe du Monde c’est l’accueil des sud-africains. Tout le monde a essayé de m’aider et leur joie était contagieuse. Le futur semble resplendissant pour ce pays, et je suis fier d’avoir participé à cette fête.


Jennifer Okoye, Nigeria

C’était excitant. L’Afrique du Sud a rempli de fierté tout le continent et a fait taire les sceptiques. C’était ma première Coupe du Monde, donc je ne peux pas comparer l’organisation avec celles des années précédentes, mais j’ai eu l’occasion de parler avec des personnes qui en étaient au moins à leur troisième Coupe du Monde, et ils m’ont tous dit que celle de 2010 était la plus excitante et la plus magique à laquelle ils aient assisté.L’Afrique du Sud était définitivement un bon choix, et j’espère que les autres pays africains vont prendre exemple sur ce pays, et que la vision occidentale sur l’Afrique va changer. C’est sûr que je reviendrais ici en vacances. C’est le meilleur endroit au monde. Longue vie à l’Afrique du Sud !

 

                    

 

Takashi Sugiyama, Japon

Au Japon, presque tous les journalistes, moi y compris, avait peur d’aller en Afrique du Sud. Mais j’ai passé un très bon moment dans la nation arc-en-ciel.Grâce à l’accueil chaleureux des sud-africains, mon voyage a été merveilleux. Tout le monde a pris du plaisir durant le tournoi, et les sud-africains ont beaucoup partagé avec les touristes. Je ne me suis jamais senti en danger, la police a du faire un travail remarquable. Je sais qu’il ya des townships, et je les ai vu de mes propres yeux, mais les choses changent avec la Coupe du Monde. Je suis impatient de savoir comment l’Afrique du Sud va évoluer durant ces prochaines années.