thumbnail Bonjour,

Stephen Constantine, le sélectionneur national de l'équipe du Soudan, livrera régulièrement dans nos colonnes son analyse de l'échéance sud-africaine. Retrouvez cette semaine le sujet de l'âge des joueurs dans le premier volet de cette grande saga.

Avec la Coupe du monde, l'Afrique a été projetée sur le devant de la scène en l'espace de quelques mois.

C'est quelque chose de tout à fait légitime s'il on prend en compte le fait que certains des meilleurs joueurs du monde sont originaires de ce continent, et il y a bien-sûr de grandes équipes nationales. Comment les équipes se comporteront-elles pendant la compétition ?

Et comment peut-on expliquer le fait que les nations africaines aient des résultats si positifs en équipes de jeunes alors qu'elles rencontrent des difficultés à marquer de leur empreinte les coupes du monde ?

Grâce à mon expérience dans le football africain, j'ai pu saisir certains problèmes. Par exemple, dans beaucoup de cas, les enfants sont nés dans les petits villages ruraux, ils ne sont pas forcément inscrits correctement et ne disposent pas de réelles infrastructures.

Même si nous pouvons le comprendre dans une certaine mesure, je n'arrive pas à cautionner le fait que certains entraîneurs et administrateurs autorisent, voir encouragent les jeunes joueurs à mentir au sujet de leur âge. J'ai moi-même recalé des joueurs en raison de ce type de problème au Soudan.

Tout cela est négatif pour le développement des joueurs. Pour des jeunes de 22-23 ans, il y aura peut-être un avantage en terme de concurrence à jouer dans des équipes de moins de 20 ans. Mais à long terme, cette stratégie sera néfaste pour le développement de la structure entière du pays.

Si les joueurs sont deux ou trois ans au-dessus de leur âge, ils auront peut-être un autre gabarit et cela pourra attirer l'attention de grands clubs européens. Mais le problème, c'est que le talent est souvent décelé très jeune. En faisant ceci nous nions vraiment le vrai potentiel d'une nation. Nous avons l'occasion de produire des stars, l'histoire de l'Afrique nous l'a montré, donc nous devons la saisir.

La FIFA a encore intensifié ses efforts afin de lutter contre ce problème et la coupe du monde des moins de 17 ans présentera des appareils visant à déterminer l'âge du joueur à deux ou trois mois près grâce aux rayons X.

C'est la meilleur chose qu'il peut arriver et j'espère qu'une fois examiné, ce type de méthode sera utilisé pour toutes les catégories d'âge.

Stephen Constantine

Relatifs