thumbnail Bonjour,

Franck Ribéry, l'international français du Bayern Munich, est revenu sur l'agression verbale dont il a été victime mercredi, à la fin de l'entraînement avec le club bavarois.

"’L'homme n'a pas été méchant"

S'il assure ne pas avoir eu peur, le meneur de jeu tricolore estime avoir eu de la chance que l'homme qui l'a pris à partie ne soit par armé.  « À la fin de l'entraînement, je rentre aux vestiaires et je vois un homme assis devant moi. Je lui demande ce qu’il fait là. C’était un Français avec un accent du Sud. Il m’a dit qu’il souhaitait me parler. Il avait l’air dérangé. Je l’ai fait sortir et il est parti. En tout cas, l’homme n'a pas été méchant. Je n’ai pas eu peur, mais imaginez s’il avait eu un couteau sur lui. Il faut faire attention » , a-t'il confié dans les colonnes de L’Equipe.

Alors que le Bayern Munich effectuait une séance d'entraînement, Franck Ribéry a été pris à partie par un supporteur français qui, en dupant la sécurité en prétendant le connaître, s'est faufilé jusqu'aux vestiaires du club.  "L'inconnu a été accompagné jusqu'à l'entrée des vestiaires et a même réussi à entrer dans les vestiaires. Il a alors rencontré Ribéry, il s'en est suivi un échange verbal très vif", a-t-on expliqué. Selon le porte-parole du club, un "quiproquo" serait à l'origine de l'incident. "Ribéry avait auparavant annoncé que son cousin et son frère souhaitaient assister à cet entraînement fermé au public". La police est ensuite arrivée à la Säbener Strasser, le centre d'entraînement du club bavarois, afin d'entendre l'international français. Le Bayern n'a pas porté plainte mais le supporter a désormais l'interdiction de pénétrer l'enceinte du siège munichois.



Relatifs

From the web