thumbnail Bonjour,

L'homme qui valait 40 millions Javi Martinez a fait ses débuts avec Munich lors de la victoire 6-1 face à Stuttgart, en rentrant du banc, mais pourrait vite devenir un joueur clé.

ANALYSE
Par Peter Staunton

A 6-1 contre une équipe à dix, Jupp Heynckes pouvait même faire rentrer son nouveau directeur sportif Matthias Sammer afin de combler temporairement son ancien milieu de terrain de 45 ans, et ce malgré son genou douteux. Cependant, l'entraîneur de 67 ans a préféré offrir ses premiers pas au dernier joueur arrivé, Javi Martinez, qui est rentré à 13 minutes de la fin contre un Stuttgart dépassé dans le jeu.

Martinez a immédiatement pris le contrôle du ballon. A plusieurs reprises recherché par ses partenaires à travers des passes courtes dans le rond central. Ses coéquipiers ont essayé de lui faire toucher le plus de ballons possibles afin de l'intégrer au maximum dans les rouages de l'équipe. Ce n'était certes pas le plus éprouvant des débuts, mais il a été néanmoins satisfaisant. "Il a déja montré qu'il était capable de faire des passes. Je pense que c'est exactement le joueur dont nous avions besoin" s'est complimenté son entraîneur.

Basque in Bavaria | The World Cup winner makes his bow in the German top flight

Lors de leur premier match à domicile de la saison 2011-2012 en Bundesliga, le Bayern fut battu 1-0 par le Borussia Monchengladbach, qui, suivant la tradition des équipes allemandes à l'Allianz Arena, a basé sa victoire sur une défense bien regroupé, exploitant au maximum le peu d'occasion concédé par l'ogre allemand. 

BAYERN vs SCHALKE:  26/2/12
SWITCH: Badstuber's long diagonal was prominent in Bayern's play against Schalke

En règle générale, le grand Bayern réussi à écarter les rares menaces. Mais, il arrive de temps en temps, que les munichois ne puissent pas éviter le but malgré la domination territoriale et la maîtrise de la balle. En témoigne le premier but de Patrick Herrman lors de la victoire de Gladbach 3-1 en Janvier. Arjen Robben perd la balle, Anatoliy Tymoshchuk est trop lent pour récupérer l'erreur de l'hollandais et Herrmann peut finir tranquillement.

En raison de leur confiance, les Bavarois n'hésitent pas à se jeter à l'abordage à chaque fois que l'occasion se présente, essayant de créer le surnombre offensivement. Hélas, si un seul passage est raté, c'est tout le système qui s'effondre avec un Bayern déstabilisé. Les occasions adverses sont souvent concédées par les munichois eux-mêmes. C'est pour ce type précis de situation que Javi Martinez a été recruté. "L'entraîneur et le directeur sportif sont convaincus qu'il va résoudre nos problèmes" assurait Uli Hoeness.

Les attaques surchargées du Bayern viennent souvent de derrière. La balle passe initialement par Manuel Neuer à un des défenseurs centraux, qui cède directement la balle à un milieu de terrain. Avec Holger Badstuber positionné sur le côté gauche de l'axe, habitué à lancer de grands ballons sur l'aile droite. Maintenant, les mouvements du défenseur seront un peu plus limités. L'importance va maintenant être de faire circuler le ballon.

Cette manière de jouer va comme un gant à Martinez. Il a le style de jeu parfait pour garder le ballon, le faire tourner au milieu de terrain. En plus de ça, le joueur à la volonté de défendre et a l'intuition pour briser les offensives adverses grâce à son placement. Ce n'est pas une qualité qui caractérise Bastian Schweinsteiger ou Toni Kroos. Luiz Gustavo a ces qualités, dans une certaine mesure, car son jeu manque de dimensions.

Pour cette raison, le Brésilien est l'homme le plus indiqué à laisser sa place pour faire jouer Javi Martinez, une fois qu'il sera habitué aux schémas du Bayern, et il n'a pas vraiment de quoi se plaindre. Martinez est beaucoup plus à l'aise balle au pied, sait mieux utiliser le ballon, est toujours en mouvement pour recevoir une passe. Il ferme les espaces avec une grande expérience. Heureusement pour Heynckes, Gustavo va remplacer Tymoshchuk sur le banc du Bayern.

LA POSSESSION DU BAYERN : 12-13
CIRCULATION DE BALLE : Javi Martinez va faciliter la circulation du Bayern

Selon le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque: "Martinez est un joueur complet qui peut couvrir plusieurs rôles sur le terrain. Il est un leader né, souvent comparé à Patrick Vieira. Il est également capable de couvrir une grande partie du terrain, et règle beaucoup de problèmes."

Tout au long de la saison dernière, Martinez fut l'une des attractions principale de l'Athletic Bilbao. Au cours de la campagne d'Europa League, son rôle fut le même. Magré un passage en défense centrale. D'ailleurs, ce pas en arrière dans le centre de la défense aura sûrement fait de lui un meilleur milieu de terrain. Avec pour but de défendre, le jeu de Martinez s'est rendurci. "Il se jette dans la bagarre et gagne beaucoup de duel de la tête" conclue Neuer après les premiers entraînements à Munich. Ce qui suggère que l'homme à 40 millions n'a pas peur de se salir les mains.

Néanmoins, il n'est pas susceptible de jouer beaucoup dans cette position pour le Bayern. Il pourrait peut-être être placé en défense en cas d'urgence, comme l'a fait Tymoshchuk, mais Martinez ne veut en aucun cas être gâché en étant utilisé dans le coeur de la défense. Le Bayern a l'habitude d'accumuler 70% de possession de balle dans leurs matches de championnat, il serait donc normal de voir un passeur en plus au milieu de terrain.

Le prix du joueur a été excessif, et même Hoeness a décrit ce transfert comme une "folie". Mais, à 24 ans, Javi Martinez est un investissement à long terme. Il a le physiqye et le mental pour être un atout parfait pour le Bayern pour encore maintes saisons.

Relatifs