thumbnail Bonjour,

Quand Guardiola attaque le Barça

Pep Guardiola, l’ex entraineur du Barça, a chargé son ancien club et notamment son président Sandro Rosell. « Je n’oublierai jamais ce qu’ils m’ont fait ».

Ces derniers mois, le Bayern Munich a recruté Guardiola, donné une rouste monumentale au Barça en Ligue des champions et volé Thiago Alcantara. Une véritable « Bestia Negra ». Et comme l’aurait dit le regretté Thierry Roland, les deux équipes ne partiront pas en vacances ensemble, surtout pas après la récente sortie de Pep.

« Qu’ils me laissent tranquille »

"Oui, je veux Thiago Alcantara, j'ai demandé" au Bayern de le recruter, a déclaré Guardiola en marge d'un camp d'entraînement du champion d'Allemagne dans le nord de l'Italie, confirmant une information de la presse espagnole. "Thiago est le seul joueur que je veuille, ce sera lui ou personne", a ajouté l'ancien entraîneur du Barça qui a ensuite entrepris de tailler son ancien employeur en bonne et due forme.

« Je suis allé à 6000 kilomètres de distance et j'ai demandé à la direction du Barça de me laisser tranquille, et ils ne l'ont pas fait. Cette année, il y a eu beaucoup de choses sur lesquelles ils ont dépassé les bornes. Utiliser la maladie de Tito Vilanova pour me faire du mal, c'est quelque chose que je n'oublierai jamais. [...] Je dois prouver que je ne souhaitais pas de mal à quelqu'un qui a été si longtemps un compagnon ? C'est de très mauvais goût. » a dit le coach du Bayern avant d’exhorter les dirigeants catalans à le laisser tranquille, eux à qui il reproche vraisemblablement de l'avoir manipulé pour qu'il reprenne son poste d'entraineur principal à un certain moment de la saison achevée, quand le Barça était moins performant avec Jordi Roura à sa tête. C'est en tous cas ce que l'on peut supposer de ces déclarations sybillines et à la fois véhémentes de Guardiola, qui est beaucoup plus clair dans la suite de sa diatribe.

« Qu'ils me laissent. Qu'ils n'utilisent pas mes amitiés pour me faire du mal. Et si je veux aller dîner avec Johan Cruyff, je vais dîner avec Johan Cruyff. Je ne dois rien à personne. Qu'ils se remettent à faire ce qu'ils font de mieux, nous nous embrasserons si nous nous voyons à la Audi Cup et j'espère que le Barça ira bien, mais il y a des choses que je n'oublierais jamais. » Une éventuelle rencontre en Ligue des champions la saison prochaine entre les deux équipes permettrait de régler quelques vieux comptes…

Relatifs

From the web